Agevillage

Aides financières : une personne sur deux manque d'informations

Etude AdessaDomicile


Partager :

Alors que l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) est une prestation universelle, accessible à toutes les personnes de plus de 60 ans vivant une fragilité, une situation de handicap, pour aider à financer l'aide à l'autonomie, sans recours sur succession, 20 à 28 % des personnes qui y ont droit ne la demandent pas !

fédération Adessa domicileLa
fédération de services d'aides à domicile AdessaDomicile a interrogé d’août à octobre 2017, 1577 personnes éligibles et/ou bénéficiaires d’aides à l’autonomie (personnes âgées, personnes handicapées) à la parentalité (allocataires CAF, hors aides sociales à l’enfance) (*).
Cette étude vient corroborer les analyses de l'Observatoire Agevillage sur les difficultés d'accéder aux dossier APA en ligne.

Huit freins d'accès aux aides


Près d'une personne interrogée sur deux (49%) parle d'un manque d'informations sur les aides possibles (notamment l'APA : allocation personnalisée d'autonomie pour les plus âgés). Les personnes interrogées préfèrent ensuite avoir recours à l'entourage (23%) qu'à des aides. 16% se découragent devant la complexité administrative, 16% pointent les restes à charges pour bénéficier d'une aide à domicile par exemple. 16% sont réticents à ouvrir leurs portes (leur sphère privée). Un sur dix sont épuisés voire défiant face à l'administration. 8 surs dix pointent le manque d'empathie de leurs interlocuteurs des caisses et le sentiment que l'aide publique sera de toute façon trop faible.

Pour une campagne d'information nationale


Pour le Président d'AdessaDomicile, Patrick Malphettes, l’enquête prouve que lorsque les aides arrivent à destination, les bénéficiaires en sont satisfaits. Le problème est que près d’un tiers des personnes éligibles n’accèdent pas aux aides et qu’une fois sur 2, il s’agit d’un manque d’information, de connaissance.
"Ce dysfonctionnement est révoltant. Il empêche la mise en place d’un accompagnement préventif pourtant recommandé par tous les acteurs et nécessaires pour les usagers. Il est également source de gabegie pour les finances publiques dans un contexte budgétaire restreint. Une campagne d’information grand public sur les aides
existantes doublée de la mise en place d’un véritable pilotage national des fonds attribués à la prise en charge de la dépendance s’impose. Les aides sociales doivent parvenir à destination des personnes qui en ont le plus besoin ! »

Accédez à l'étude AdessaDomicile dans son intégralité
(*) étude réalisée avec le soutien de l'Ocirp, Organisme commun des institutions de rente et de prévoyance, et du cabinet de sociologie applicative Adjuvance.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

lionbelle

23/03/2018 23:03

aides mdph


pour faire court j'ai la carte de stationnemment et la carte prioritaire reconnu entre 50 et 79%pour mon diagete , depression, arthrose degenerative des cervicakes aux pieds depuis c'est rajout" une tendinopathie et surtout parkinson avec tout que cela entraine , j'aurai voulu savoir si vous avez une idée sur l'octroi de l'aah car ça m"avait ete refusé avant les deux dernieres patologie,merci d"avance



Marlène

06/02/2018 07:02

Aidant familial


Je suis salariée (animatrice en EHPAD et aidant familial pour ma mere de 87 ans atteinte de DMLA et qui vit a mon domicile. Mon père quant-à-lui est à la maison de retraite ou je travaille. J’au Des soucis avec les impôts et je viens d’avoir un redressement sur 2015 et 2016 et je vais payer des impôts cette année, car je n’ai pas le droit de mettre ma mere à la charge sur ma feuille d’impots. Et donc depuis 3 ans j’ai Bénéficié à tort d’une part en plus. pourtant elle vit chez moi à titre gratuit. En fait le foyer fiscal de ma mère est avec son mari!!!!!! Je suis épuisée de chercher des solutions financières en plus de toutes les charges morales, psychologiques et physiques que supporte tout aidant. Je gagne autour de 1380 euros et ma mère touche 600 euros de retraite. J’ai dû prendre un appartement adapté et assez grand pour nous 2 (loyer 775) plus les charges, la nourriture. Ma mère pouvant à peine faire 1 fois des courses par mois. Elle a le droit à l’APA sous forme d’aide au ménage 4 h par semaine ( et portage de repas si nous voulons, mais après un essai de quelques mois, elle n’aume Pas!) Que dois je faire !!! Puis faire une séparation de FAIT ? Pour les parents ? Cela fait 3 ans que j’ai dû me résoudre à faire rentrer mon père en EHPAD. ( il lui manque tout les mis 800 euros pour payer la maison de retraite) Donc je puise dans leur compte épargne pour payer) Merci de votre aide. A qui dois m’adresser Vu les impôts ils sont bornés ( maman ne rentre dans aucune case de la feuille d’impôts, ou alors mes parents doivent divorcer !!! 69 ans de mariage et 4 avc plus tard on va demander le divorce🙀🙀) Vu assistante sociale par la mairie, gentille mais ne sait pas Fait demande de logement social, attente. Longue sans doute pour logement adapté !! Au secours



Rédaction

05/12/2017 14:12

Réponse à Daniel


Bonjour,
Selon votre degré de perte d'autonomie vous avez sans doute droit à l'Apa (allocation personnalisée d'autonomie). Demandez un dossier à votre Conseil départemental.



DANIEL

05/12/2017 10:12

aides


bonjour je desire savoir qu-elles sont les aides don je peut beneficier à domicile j'ai 70 ans et reconnu invalide




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -