Agevillage
  >   Actualités  >     >   Rétrospective 2017 : une an...

Rétrospective 2017 : une année charnière pour les seniors et les aidants ?


Partager :

Année électorale, 2017 a connu son lot de changements. De changements, et de prises de conscience aussi : la question des aidants, du traitement des personnes âgées en Ehpad ont fait leur apparition sur le devant de la scène. Timidement pour la première, avec fracas pour la seconde. Mois par mois, Agevillage revient sur l’actualité de l’année écoulée, avant d’entrer pour de bon en 2018.

rétrospective 2017


Janvier - février - mars - avril - mai - juin - juillet - août - septembre - octobre - novembre - décembre


Janvier : innovations et solidarité de terrain


En 2017, la transition démographique est officiellement là : ce sont les démographes de l’Inserm qui l’affirment.

Mais sur les territoires, les personnes âgées, les associations, les professionnels n’ont pas attendu cette confirmation pour imaginer des réponses à cette mutation de notre société.

Nous les avons mises en valeur en janvier : site internet créé par et pour les seniors, écrivains publics ou transports solidaires, équipe spécialisées dans les fractures à l’hôpital de Morlaix, veilleurs solidaires pour lutter contre l’isolement des aînés… Bravo à eux, et à tous les autres qui se mobilisent sur le terrain !

Février : la prévention sur toutes les lèvres


En matière de santé mais aussi de perte d’autonomie, c’est le credo de tous les candidats à l’élection présidentielle. Une façon de vivre et de vieillir en bonne santé, mais aussi de faire économiser de l’argent à l’Assurance maladie…

Bien manger, pratiquer une activité physique (sur ordonnance ou non !), prendre soin de ses dents, maintenir du lien social… mais aussi, quand on est aidant(e), s’accorder des instants de répit et souffler.

Mars, le répit à l’honneur


Justement, le répit était à l’honneur en mars, avec la remise du rapport de la députée Joëlle Lhuillier sur le baluchonnage, ce relais à domicile par des professionnels.

Pour les aidants, ce droit au répit créé par la loi d’adaptation de la société au vieillissement de décembre 2015 est essentiel… mais reste encore mal connu, peu utilisé. Alors des initiatives émergent, comme en Bourgogne Franche-Comté où la Carsat triple le montant accordé.

Avril, en marche pour l’élection présidentielle


Le premier tour des élections confirme l’ascension fulgurante d’Emmanuel Macron et de son tout jeune parti En marche. Sans surprise, il remportera le scrutin avec 66 % des voix, face à Marine Le Pen.

Pour les aidants et les seniors, c’est un résultat en demi-teinte : leurs problématiques quotidiennes (reste à charge en Ehpad, démarches complexes à domicile, aides mal comprises…) ne semblent pas vraiment intéresser le candidat En marche, pas plus que les autres d’ailleurs. A tel point que la députée et ancienne ministre Monique Pelletier appelle les vieux à s’indigner…

Mai : l’Observatoire Agevillage facilite l’accès aux aides


Car il y en aurait des mesures à prendre, notamment en matière d’inégalités territoriales et d’accès aux aides.

En matière d’Apa (allocation personnalisée d’autonomie), les disparités sont ainsi criantes… alors que l’aide est nationale.

Dans certains départements, obtenir un dossier relève du parcours d’obstacles. C’est pourquoi l’Observatoire Agevillage, lancé pour l’occasion, mets à la disposition de tous toutes les informations nécessaires pour accéder facilement au dossier.

Juin : le chez soi en questions


En juin se tiennent les quatrièmes assises de l’habitat, l’occasion de s’intéresser au logement des âgés.

En 2017, la palette des solutions s’élargit un peu plus. Il est possible d’adapter son logement actuel à l’avancée en âge - en faisant toutefois attention aux délais -, de le partager avec un étudiant, d’opter pour la colocation entre seniors, de vivre dans un logement en ville, même quand on est malade.

D’autant que les frontières entre établissement et domicile sont de plus en plus floues : les Ehpad peuvent accueillir des personnes temporairement, dans le cadre du répit par exemple, mais certains résidents rentrent aussi chez eux, même lorsqu’ils ont signé pour un hébergement permanent.

Un retour qu’il convient tout de même de bien préparer.


Juillet-août : en grève !


La torpeur estivale a été secouée par la Une choc du Monde daté du 18 juillet. Titrée « On ne les mets pas au lit, on les jette », l’enquête de Florence Aubenas a pour décor la maison de retraite Les Opalines, à Foucherans, où les équipes sont alors en grève depuis 100 jours.

Le conflit, d’une longueur inégalée, a le mérite de faire la lumière sur les difficultés que connaissent résidents et personnels d’Ehpad… et de susciter l’intérêt du monde politique.

Après la visite de François Ruffin (France insoumise) à Foucherans, la République en marche se doit elle aussi de réagir. Aussi, une mission flash est diligentée, pour dresser un état des lieux de la situation des Ehpad en France. Elle sera menée par la députée Monique Iborra qui rendra son rapport en septembre.

La grève a Foucherans, elle, connaîtra son dénouement après 117 jours et l’intervention d’un médiateur.

Septembre : paroles aux malades


Chaque année, le 21 septembre marque la date anniversaire de la description de la pathologie par le neurologue Alois Alzheimer. L’occasion, cette année, de donner la parole aux patients, de reconnaître leur expertise, à l’instar de Catherine Tourette-Turgis, fondatrice et directrice de l’Université des Patient, distinguée par une légion d’honneur en 2017 (promotion Pâques).

Et pour les aider à s’emparer encore un peu plus de leur parcours, France Alzheimer annonce le lancement d’un programme d’éducation thérapeutique du patient en janvier 2018.

Octobre, mois des aidants


Cette année encore, la journée nationale des aidants mobilise, avec, notamment, des sources d’information qui se multiplient : en ligne, mais aussi avec le livre d’Annie de Vivie, J’aide mon parent à vieillir debout.

L’occasion aussi d’interpeller la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, notamment pour lui demander de mieux former les soignants aux réalités des aidants.

Novembre sur scène


En novembre, le coup de cœur de la rédaction va à deux initiatives intergénérationnelles, pleines de joie et de vie.

Avec sa chorale Huguette the power, le chef de choeur Pierre Bouguier rassemble 60 seniors âgés de 58 à 96 ans pour reprendre sur scène des airs de leur jeunesse, revisités version 2017. Et le succès est au rendez-vous : les concerts font salle comble.

Quant à Defi'Frip, il s’agit d’un projet intergénérationnel né dans le Parc naturel régional de Brenne, dans l'Indre. Ce défilé de mode à partir de fripes remises au goût du jour fait appel aux talents des jeunes et des anciens, pour la préparation mais surtout pour défiler, ensemble, sur scène… jusqu’à Londres !

Décembre : de l’espoir pour les aidants


Comme annoncé par Agnès Buzyn à l’Assemblée nationale à la suite la journée des aidants, de nouvelles mesures en leur faveur se dessinent pour l’an prochain : l’extension du don de RTT à tous les aidants, et l’expérimentation du baluchonnage, ou relayage.

Des aidants qui sont amenés à être de plus en plus nombreux dans les années à venir, révolution de la longévité oblige, explique le professeur Joël Belmin dans notre dernière newsletter de l’année.

A suivre en 2018.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -