Agevillage
  >   Actualités  >     >   Maltraitance : le réflexe 3977

Maltraitance : le réflexe 3977


Partager :

Psychologique, physique ou financière, la maltraitance des personnes âgées est malheureusement une réalité qui touche une personne de 60 ans et plus sur six, selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé). A domicile ou en établissement, que vous soyez témoin ou victime, premier réflexe : appeler le 3977.

alerte maltraitance 3977

En 2016, ce numéro vert dédié à la maltraitance des âgée a reçu près de 30 000 appels. Un chiffre élevé, et pourtant bien en deçà de la réalité, selon les estimations de l’OMS.

A quoi sert le 3977 ?

D’abord, à parler : les personnes qui répondent au téléphone écoutent sans jugement, et les appelants peuvent s’ils le souhaitent conserver leur anonymat.

Ensuite à décrypter la situation et à être orienté vers les bons interlocuteurs de proximité pour la résoudre.

Le 3977 est en effet un numéro national, mais qui fonctionne avec un réseau de 78 relais locaux.

Les appelants seront ensuite accompagnés jusqu’à ce que la maltraitance cesse.

A noter : le 3977 est dédié aux situations de maltraitance envers les personnes âgées mais également les adultes handicapés.

Dans quel cas peut-on appeler ?


Si l’on est victime de maltraitance, de négligence, si on est témoin de situations dérangeantes… en se rappelant que la maltraitance peut prendre de multiples formes.

« Il est parfois difficile de savoir où commence la maltraitance : menacer d’une privation d’activité, est-ce du chantage, une maltraitance psychologique, ou la seule solution trouvée pour qu’une personne accepte de se nourrir ? », rappelle ainsi la Fédération 3977 sur son site internet.

Elle propose un questionnaire en ligne pour identifier les signaux d’alerte.

Faire le test

Qui répond au téléphone ?


Ce sont des écoutants professionnels, formés.

Ils utilisent des procédures rigoureuses et des logiciels sécurisés pour établir et transmettre les dossiers, garantissant ainsi la confidentialité des informations.

Que se passe-t-il ensuite ?


Tout dépend de la situation. En cas d’urgence, l’appelant est orienté vers les pompiers ou la police.

Sinon, les faits sont transmis à l’antenne locale qui rappelle l’appelant. Elle l’accompagnera dans ses démarches et suivre la situation jusqu’à sa résolution.

Le 3977 en pratique


Le 3977 est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Il est aussi possible d’appeler directement un relais local : trouver leurs coordonnées

En savoir plus sur le 3977


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -