Agevillage
  >   Actualités  >     >   Accessoires, aides techniqu...

Accessoires, aides techniques pour adapter son logement

Prévention à domicile


Partager :

La prévention des accidents domestiques, des chutes, de l'aggravation de problèmes de santé... devient une priorité des politiques publiques.
C'est ce qu'ont annoncé ce lundi 26 mars à la fois la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, mais aussi Edouard Philippe le Premier ministre.
Des ministères aux caisses de retraite en passant par les collectivités locales, sans oublier les proches aidants qui souhaitent sécuriser le domicile, chacun se mobilise pour démocratiser l'accès aux accessoires, aux aides techniques qui facilitent la vie.

Des accessoires, des aides techniques qui gagnent à être connus


aides techniquesOn pense plus facilement à l'aide d'un intervenant à domicile qu'à ces matériels qui gagneraient à être mieux connus pour sécuriser et faciliter la vie à la maison, malgré une fragilité qui s'installe.

De la cuisine à la salle de bain, la chambre, les toilettes, les couloirs, en passant par l'accessibilité du logement, découvrez les dossiers de la rédaction d'Agevillage sur :

Pour en savoir plus découvrez les Cicat : centres d'information et de conseil sur les aides techniques. Demandez conseil à votre Clic (Centre local d'information et coordination) et aussi au pharmacien, au magasin de matériel médical répertoriés dans l'annuaire d'Agevillage.

Financements et prise en charge de ces matériels et aides techniques


Selon le degré d'autonomie de la personne âgée (évalué avec la grille Aggir), les aides sont différentes.

Si la personne est plutôt autonome, si elle relève d'un Gir 5 et 6, c'est sa caisse de retraite qui va demander une évaluation au domicile et selon ses revenus, déclencher le financement d'une partie des aides techniques, d'un kit de prévention.

Si la personne est plus fragilisée, elle relèvera de l'allocation personnalisée d'autonomie (Apa) pour laquelle un plan d'aide sera établi avec des heures d’aide ou de garde à domicile (de jour comme de nuit), des solutions de répit (accueils de jour, accueils temporaires), un service de portage de repas, une téléalarme, et aussi la participation au financement d'aides techniques comme un fauteuil roulant, une canne, un déambulateur, un lit médicalisé, un lève-personne, et aussi du matériel à usage unique pour incontinence (pour la part de ces dépenses non couvertes par l’assurance maladie)…

Qui évalue le besoin et le plan d'aide ?


Les services de prévention des caisses de retraite se déplacent au domicile pour les seniors les plus autonomes. Pour le plan d'aide Apa,  une équipe médico-sociale va à domicile pour recenser précisément les besoins du demandeur et les aides nécessaires à son maintien à domicile.

A connaître aussi, le métier d'ergothérapeute pour un diagnostic de l'habitat notamment.

Des financements pour les projets qui valorisent ces aides techniques


Les "conférences des financeurs" dans les départements soutiennent des initiatives locales qui démocratisent l'accès à l'information sur ces aides techniques. Des appartements témoins comme l'Espace Idées bien chez moi à Paris, des espaces de démonstration, des conférences au sein des Gérontopôles Ile-de-France, Pays de la Loire, Bourgogne-Franche-Comté, Toulouse, Auvergne Rhône-Alpes.

Sans oublier les centres d'expertises nationaux sur les aides techniques
: le Centre de ressources & d’innovation mobilité handicap (Ceremh) travaille sur la thématique mobilité, le CEN Stimco, sur la thématique stimulation cognitive, le Centich, sur les technologies de la communication et de l’information.


Initiative : faire découvrir les aides techniques sur les marchés


A Poitiers, l'association Le-Centre lance l'Espace mobile autonomie. L'équipe d'ergothérapeutes va se rendre sur les marchés, les foires, au-devant des personnes âgées et de leurs aidants pour permettre une meilleure appréhension, sinon une dédramatisation, de ce que représentent les aides techniques et les solutions d'aménagement de l'habitat.

Cet Espace mobile autonomie (véhicule ressource et stand d'animation) permet de faire découvrir des centaines d'aides techniques (réhausseurs de WC, couverts adaptés, loupes, montre parlante) et des solutions pour l'autonomie, en venant directement au contact des bénéficiaires potentiels. Pour découvrir les premières villes étapes : cliquez ici

Cet Espace mobile autonomie a reçu le soutien de la Carsat Centre-Ouest et des conférences des financeurs de la prévention de la perte d'autonomie des Deux-Sèvres et de la Vienne.

Pour en savoir plus
:
Le-Centre - 18 boulevard Jeanne D'Arc - 86000 Poitiers
Tel. 05 49 61 64 65
www.le-centre.pro


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -