Agevillage

Rencontre avec le nouveau président de Générations mouvement


Partager :

Le 23 mars, Henri Lemoine a été élu président de Générations mouvement, succédant à Gérard Vilain. Il dévoile aux lecteurs d’Agevillage sa vision pour l’avenir de la fédération associative et ses 600 000 adhérents.

association génération mouvementNé en 1976, Générations mouvement (ex Aînés ruraux), a pour vocation de renforcer le lien social et la solidarité sur les territoires. Fort de 600 000 adhérents âgés de 74 ans en moyenne, de 9 000 associations locales, Générations mouvements organise de nombreuses activités, partout en France, des loisirs au tourisme en passant par l'aide aux aidants et les actions intergénérationnelles.

henir Lemoine, président de Génération mouvementEt plus encore demain ? C’est en tout cas l’ambition d’Henri Lemoine.

« Je souhaite organiser une grande consultation, des réunions dans chaque région afin de faire émerger un nouveau projet associatif », confie-t-il.

D’ici un an, de nouveaux axes de travail auront été identifiés, de nouvelles orientations déterminées pour l’avenir de la fédération.

Si ces thématiques doivent naître des échanges entre adhérents, il y en a néanmoins une qu’Henri Lemoine voudrait voir se développer.

« Nous souhaitons nous orienter vers la promotion de la santé, proposer plus d’activités type marche douce ou stimulation cérébrale, à la fois ludiques et très profitables. »

Pour appuyer cette orientation, le nouveau président aimerait embaucher un responsable dédié qui pourrait épauler les fédérations départementales.

Notamment pour les aider à trouver des financements. Dans les départements par exemple, les nouvelles conférences des financeurs ont ainsi vocation à soutenir ce type d’actions.

Un intérêt pour la santé, le bien-être et le bien vieillir que le président entend aussi porter sur la scène politique.

Car l’autre objectif de Générations mouvement, c’est de « donner une place entière aux retraités dans la société ». Et donc de se faire entendre sur des sujets tels que le reste à charge sur l’optique, le dentaire et les audioprothèses, ou encore le futur régime des retraites.

Et en attendant, Générations mouvement et ses milliers de bénévoles continueront « à faire votre les villages, à s’occuper de leurs voisins avec bienveillance et générosité », conclut Henri Lemoine.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -