Agevillage

Générations aidantes à l'occasion de la journée de l'intergénération

29 avril


Partager :

La journée européenne de la solidarité et de la coopération entre les générations, ce 29 avril, est l'occasion de faire un zoom sur ces générations aidantes : des jeunes enfants aux générations de retraités en passant par les salariés-aidants.

Enfants, adolescents, jeunes adultes en situation d’aidant


journée inter-générationSelon l’Association française des aidants (AFA), il y aurait 300 000 enfants et adolescents aidants en France. L'association JADE (Jeunes Aidants Ensemble) soutient des enfants, adolescents et jeunes adultes s’occupant au quotidien d’un proche en difficulté de vie. Jade a lancé des dispositifs d’ateliers répit sur l’ensemble du territoire. Avec le Laboratoire de Psychopathologie et Processus de Santé (LPPS) de l’université Paris Descartes, elle va évaluer ses dispositifs autour des ateliers cinéma-répit, développer des recherches sur les jeunes aidants en France, à travers le projet ADOCARE, et permettre la reconnaissance des jeunes aidants sur le plan politique et institutionnel. Jade est membre du collectif de la Journée Nationale des Aidants.

Salariés aidants


Ils travaillent et aident au quotidien, souvent à distance un proche fragilisé. "Il y a plus de salariés qui aident un parent âgé que de salariés qui prennent soin d'un jeune enfant", soulignait en 2013 la ministre Michèle Delaunay. Cette révolution de la longévité se vérifie aussi dans les entreprises, qui en prennent petit à petit conscience. La reconnaissance de cette mission d'aidant est apparue fin 2015 dans la Loi d'adaptation de la société au vieillissement avec le congés proche aidant.

Deux à trois générations de retraités aidants


Selon le baromètre des aidants, 25% des 11 millions de proches aidants ont plus de 65 ans. Ils sont retraités et aident leurs proches, leurs parents, voire leurs grands-parents. Souvent désignés car plus disponibles, plus proches, ces retraités s'acquittent de tâches administratives, quotidiennes, d'aides dans le prendre soin. Et demain, ils auront peut-être eux-aussi besoin d'aidants.

On le voit, toutes les générations sont ou seront aidantes, à un moment ou un autre de leur vie.
A la société de devenir plus aidante à leur égard.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Hélène

24/04/2018 10:04

Droits à congés pour s’occupper des parents âgés en difficulté


Bonjour J’ai 76 ans. Mon époux est mort il y a 8 mois à 79 ans... cancer sinuso-buccal fulgurant suite à des soins dentaires... Je suis devenue son aidante alors que c’est lui qui était le mien depuis plusieurs années. Atteinte de Lyme, infarctus et double pontage, col du fémur... Les enfants des deux côtés habitant loin, la famille proche étant plus âgée et malade, les aidants ont été mes aides-ménagères. Nous avons cruellement souffert de l’absence de soutien familial... Les enfants sont assujettis au travail, ont leurs propres soucis avec leurs enfants et surtout manquent de temps... La société ne fait aucun effort pour améliorer les conditions concrètes qui permettraient aux enfants de remplir leur rôle auprès de leurs parents en difficulté. Il leur faudrait des droits à congés spéciaux au moins égaux à ceux qu’ils ont pour s’occuper des petits enfants...




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -