Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : Bien traiter

Edito : Bien traiter

Au regard des risques de maltraitance


Partager :

A la veille de la journée mondiale de sensibilisation contre la maltraitance des plus âgés, le 15 juin, saluons le livre de Pierre Delaunay qui recense ce que la presse nous dit des situations de maltraitance des plus âgés fragilisés.

Annie de VivieL'organisation mondiale de la santé estime qu'environ 1 personne âgée sur 6 a été victime de maltraitance au cours de l'année dernière.

Si la fréquence des maltraitances pourrait être plus élevée pour les personnes âgées vivant en institution que dans la communauté selon l'OMS, la plus répandue est la maltraitance financière, psychologique avant la maltraitance physique et institutionnelle, selon le numéro d'appel national 3977, Allo maltraitance.

Compte tenu du vieillissement qui s'accentue partout dans le monde, l'enjeu individuel et collectif est de bien traiter cette dernière partie de la vie.

Bien traiter c'est d'abord regarder les réalités en face, signaler les situations de maltraitance pour les prévenir (ne pas hésiter à appeler le 3977).

Bien traiter c'est considérer la personne concernée comme un adulte, âgé, debout jusqu'au bout, citoyen avec des droits et des devoirs envers soi, ses proches, sa communauté.

Bien traiter c'est proposer des campagnes de sensibilisation, des actions de prévention de risque d'abus (dès le plus jeune âge), des actions de promotion de la santé (pour garder son cerveau en forme cette semaine et aussi lutter contre la dénutrition).

Bien traiter c'est évaluer les services et établissements destinés à ces personnes fragilisées mais aussi les rendre accessibles financièrement pour prévenir les maltraitances financières et soulager les proches aidants (voir la piste du crédit d'impôt cette semaine).

Bien traiter c'est former les proches, les professionnels de l'aide à l'autonomie aux différentes pathologies (comme la maladie à corps de Lewy cette semaine).

Bien traiter c'est inventer, innover, tester des technologies et aussi des pistes d'habitats, financées et finançables comme les Marpa et la cohabitation cette semaine.

Bien traiter individuellement, respectueusement (voir le label GreyPride à Paris).

Bien se traiter, bien nous traiter.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -