Agevillage
  >   Actualités  >     >   En Ecosse, les malades d'Al...

En Ecosse, les malades d'Alzheimer améliorent le système de transport


Partager :

Quand il devient difficile de se déplacer, de prendre les transports en commun, le maintien des liens sociaux s’amoindrit. En Ecosse, Andy Hyde (Go Upstream) travaille avec les sociétés de transports et des personnes vivant avec des troubles cognitifs pour rendre les voyages, petits ou grands, accessibles à tous.

bus écosse Alzheimer« On sait aujourd’hui que l’isolement et la solitude ont un impact négatif sur notre santé, alors j’ai commencé à m’intéresser au rôle des transports sur le maintien d’un bon état de santé », explique Andy Hyde.

Depuis 2016, il forme le personnel des aéroports, des services ferroviaires, de bus, la police des transports, mais aussi les fournisseurs, « le but étant de travailler avec tous les services impliqués dans un voyage », précise-t-il.

Car il s’agit de bien orienter et accompagner les voyageurs, mais aussi de concevoir des moyens de transports plus adaptés.

Andy Hyde organise également des « voyages partagés », au cours desquels personnes malades et personnel des compagnies de transport voyagent ensemble.

En septembre dernier par exemple, un groupe d’employé de l’aéroport d’Aberdeen, de malades et de familles ont pris le bus depuis le centre-ville pour se rendre à l’aéroport, s’y enregistrer, passer la sécurité puis attendre dans la salle d’embarquement.

Une expérience grandeur nature suivi d’un débriefing entre tous les participants.

« Ces voyages permettent au personnel de mieux comprendre les difficultés des personnes atteintes de troubles cognitifs : échanger directement avec les personnes, observer soi-même les situations est bien plus impactant. Mais surtout, ces échanges permettent de partager des idées pour construire des solutions ensemble. L’expérience et l’expertise des personnes maladies apportent de la réalité et de la créativité pour améliorer le service. »

Et même si les changements mettent un peu de temps à être mis en place, les sociétés de transport incluent désormais ces voyageurs dans leur réflexion. Pour rendre, à terme, l’ensemble du réseau écossais accessible à tous.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -