Agevillage
  >   Actualités  >     >   Handicap psychique, handica...

Handicap psychique, handicap mental : mieux comprendre

Mobilisation d'Agnès Buzyn


Partager :

Handicap invisible, tabou, effrayant... Le handicap psychique et le handicap mental s'imposent dans les politiques de santé publique. Un Européen sur quatre est touché par des troubles psychique au cours de sa vie selon l'OMS. La ministre des Solidarité et de la Santé a présenté sa feuille de route pour changer le regard sur la santé mentale et les personnes atteintes de troubles psychiques. Les personnes malades elles-mêmes commencent à témoigner de leur réalité. Pour sensibiliser l'entourage et inviter notre société à devenir plus inclusive.

Sublimer le handicap mental en ligne


Coup de coeur du jury du Prix Ocirp Handicap 2018, la chaîne Youtube "World of Clarence" met en scène de manière artistique les témoignages de personnes en souffrance mentale, physique ou sociale. 

Elle est tenue par un vidéaste, étudiant infirmier, qui interprète et valorise les témoignages reçus au mot près.

Les vidéos provoquent un choc émotionnel et sensoriel qui vise à générer la réflexion sur l'autre et sur soi.

Elles s'adressent aux proches aidants comme aux équipes soignantes.

Dépression, épilepsie, trouble dissociatif de l'identité, bipolarité, psychoses, bouffées délirantes aigues, schizophrénie... mais aussi surdoués, les messages des vidéos sont simples, directs, marquants.

La chaîne est suivie aujourd'hui par plus de 10 000 abonnés.

"Il faut vivre avec son temps et savoir faire passer les messages" souligne Axel Kahn, président d'honneur du jury du Prix Ocirp Handicap.

A quand des vidéos sur les maladies neurodégénératives comme la maladie d'Alzheimer, à corps de Lewy, Parkinson ?

Le webdocumentaire d'information et de prévention en santé mentale : Epsykoi a lui aussi été récompensé par le Prix Ocirp Handicap 2018. Il présente des portraits de personnes malades, de leurs proches et les regards de professionnels de la santé et du médico-social.

Des outils de médiation intergénérationnels qui s'adressent aux plus jeunes et à toutes les générations.

Trois axes de travail pour un enjeu de santé publique


La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, en présence de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel, a présenté sa feuille de route pour la santé mentale et la psychiatrie, lors du premier Comité stratégique de la santé mentale et de la psychiatrie (CSSMP), ce 28 juin 2018.

Elle se décline en trois axes :

1. Promouvoir le bien-être mental, prévenir et repérer précocement la souffrance et les troubles psychiques (dont 80 % se déclarent entre 15 et 20 ans) et prévenir le suicide avec le programme VigilanS et la formation des professionnels de santé.

2. Garantir des parcours de soins coordonnés et soutenus par une offre en psychiatrie accessible, diversifiée et de qualité. La télémédecine sera encouragée. Le Prix Ocirp Handicap a ainsi récompensé Doctoconsults, spécialisée en santé mentale, qui propose déjà des visioconsultations médicales en ligne en psychiatrie, nutrition et addictologie. 100 médecins sont déjà inscrits sur la plateforme.

3. Améliorer les conditions de vie et d’inclusion sociale et la citoyenneté des personnes en situation de handicap psychique. Le gouvernement mise sur le dispositif d’ « emploi accompagné ». La branche professionnelle HCR (hôtels, cafés, restaurants) a, elle aussi, été récompensée par le Prix Ocirp Handicap 2018 pour sa politique en faveur du recrutement de personnes en situation de handicap.

Le salon de recrutement en ligne "Hello Handicap PME", lui aussi primé, propose des campagnes de rendez-vous professionnels via Internet pour limiter les contraintes physiques, financières, d'accessibilité qui peuvent nuire au recrutement de personnes en situation de handicap.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -