Agevillage

Aidants : Trop d'assistance tue l'assistance

Subtil dosage


Partager :

En Arizona, une nonagénaire a été arrêtée pour le meurtre de son fils de 72 ans qui voulait la placer dans une maison de retraite. Ce fait divers illustre les subtilités et les difficultés parfois tragiques de l'accompagnement. Jusqu'où aider ?

Poser les contours et les limites, en conseil de famille


poser les contours et les limites en conseil de familleImpossible d'aider un proche sans poser le cadre de cet accompagnement avec lui et selon la situation avec le conseil de famille. Cette structure légère invite à se poser régulièrement avec son parent, avec ses proches pour expliquer la situation, oser aborder les sujets qui fâchent (l'argent, le logement, la santé) et imaginer les scénarii, les pistes de réponses possibles. Ils doivent permettre à chacun de s'exprimer, librement, posément. Des écrits viendront attester des décisions prises et des moments où elles seront réévaluées, car aucune réponse n'est magique ou parfaite.
Pour prévenir les conflits, et surtout si la tension monte, on aura recours à un médiateur (familial, professionnels de santé).

Oser se poser


Faire le point régulièrement sur la situation d'aide est indispensable pour soi et pour ses proches. Des lieux d'accueil, d'écoute et d'information gagnent à être connus pour découvrir les aides possibles (notamment financières), les solutions professionnelles et bénévoles de soutien.
Des plateformes territoriales d'appui, aux structures de répits et passant par les CLIC, centres d'information et coordination gérontologique, tout comme les cafés des aidants ... vous montreront que vous n'êtes pas seul face à cette situation.
Le médecin traitant est le professionnel privilégié pour oser dire sa fatigue, son épuisement, les risques de dérapages. La santé des proches aidants est d'ailleurs le thème de la Journée nationale des aidants ce 6 octobre 2018.
Enfin, le 3977 est le numéro d'appel national, anonyme pour parler de risque de maltraitances, quel qu'il soit.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -