Agevillage
  >   Actualités  >     >   Zoom sur les consultations ...

Zoom sur les consultations mémoire

Du diagnostic au plan d'accompagnement


Partager :

L'Observatoire de la  Fondation Médéric Alzheimer a enquêté auprès des 563 lieux de diagnostic mémoire hospitaliers dont 443 consultations mémoire labellisées. Mobilisés pour le diagnostic d'une pathologie neurodégénératives, ils proposent, conseillent et orientent le plan d'accompagnement des personnes malades et de leurs proches aidants.

Les consultations mémoire sur les territoires
L'Observatoire souligne que le taux d'équipement national est de 9,1 lieux pour 100 000 personnes de 75 ans et plus. avec des disparités fortes entre 1,7 consultation mémoire pour 100 000 personnes de plus de 75 ans en Pyrénées  Orientales et 21,1 en Guyane.
Comme le rappelait le Dr Bénédicte Défontaines, neurologue, directrice du réseau mémoire Aloïs, dans les colonnes d'Agevillage : les consultations mémoire sont surtout proposées en Centre hospitalier, en hôpital de jour. Quelques-unes sont organisées en ville avec les professionnels de santé en réseau (72 cabinets de neurologues répertoriés dans la Banque Nationale Alzheimer en 2017).

Plusieurs professionnels de santé mobilisés
En centre mémoire hospitalier, on trouvera un gériatre, un neuropsychologue, puis majoritairement un infirmier, un neurologue, un assistant de service social, et enfin un psychologue, un ergothérapeute, un ortophoniste, diététicien, psychiatre... qui pourront aussi être consultés en aval.

Comment accéder à la consultation mémoire ?
C'est le médecins généraliste ou le neurologue qui adresse le patient. L'Observatoire de la Fondation Médéric Alzheimer note un délai moyen d'attente de 71 jours

Du diagnostic au programme d'accompagnement de la personne malade et de ses proches aidants
Accueilli en consultation mémoire, le patient va passer différents test, examens sanguins, cliniques, radios (IRM) pour confirmer ou non le diagnostic. En aval de tout diagnostic, un programme d'accompagnement des personnes malades et de leurs proches aidants est proposé par l'équipe pluridisciplinaire. "Compte tenu de la faible efficacité des traitements médicamenteux, les équipes sont amenées à prescrire des thérapies non médicamenteuses" souligne l'Observatoire, comme l'intervention d'une Equipe Spécialisée Alzheimer (ESA), des consultations d'ortophoniste, psychologue, kinésithérapeute qui malheureusement ne sont pas disponibles partout sur les territoires. Ces consultations mémoire conseillent aussi des ateliers de stimulation cognitive, des ateliers mémoire, des groupes de parole, des séances de gymnastique et/ou de relaxation, des ateliers de réhabilitation, de Réminiscence, d'art-thérapie ou musicothérapie.
Les Consultations mémoire orientent aussi vers les structures sanitaires et médico-sociales du territoire : accueils de jour, dispositif Maia (et leur gestionnaire de cas), CLIC (Centre local d'information et coordination gérontologique), Ehpad (Etablissement pour personnes âgées dépendantes) à retrouver das les annuaires en ligne dont celui d'Agevillage.com.

Accédez à la Lettre de l'Observatoire de la Fondation Médéric Alzheimer de juin 2018 sur l'exploitation de l'enquête nationale des dispositifs de prise en charge et d'accompagnement de la maladie d'ALzheimer.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -