Agevillage
  >   Actualités  >     >   L'hôpital à la rencontre de...

L'hôpital à la rencontre des citoyens

A Douai l'hôpital va au-devant des citoyens pour répondre aux besoins de santé d'une population très fragilisée


Partager :

douai hopital
Manque de médecins généralistes, non-recours aux soins, surmortalité… face à ces tristes constats sur le territoire du Douaisis, les professionnels du centre hospitalier de Douai ont décidé d’aller à la rencontre des citoyens et des acteurs de santé (infirmiers et médecins libéraux, pharmaciens).
Et les résultats sont là !

Renforcer le lien ville-hôpital


En lien avec les services de l’Etat, les associations de quartiers et surtout les élus locaux, l’hôpital propose des ateliers d’éducation à la santé, de dépistage, organisé par un infirmier de santé publique avec l’appui et la présence de praticiens hospitaliers en diabétologie, cardiologie, néphrologie, anesthésie…

L’infirmier de l’hôpital facilite aussi les hospitalisations programmées et crée des liens avec les professionnels de proximité. L’idéal est de prévoir la sortie de l’hôpital, le retour à domicile avant l’hospitalisation !

Favoriser les recours aux soins et éviter les urgences délétères


« Le fait de connaître le fonctionnement de l’anesthésie rassure sur l’intervention chirurgicale programmée », explique Renaud Dogimont. « En chirurgie ambulatoire, le patient et ses proches vont s’assurer qu’ils pourront rentrer chez eux le soir même. Cela soulage l’organisation du retour à domicile et permet de programmer l’opération… qui se serait sinon imposée dans l’urgence. »

Six à sept ateliers par an par association de quartier

« Avant le spécialiste habitait près de l’hôpital. Il croisait ses patients et leurs proches sur le marché dominical. Il pouvait écouter, informer de manière informelle. Chacun le connaissait, la confiance était là », rappelle le directeur du CH de Douai.

Aujourd’hui beaucoup de médecins hospitaliers habitent Lille. Le lien n’est pas établi avec les populations. Or les médecins eux-mêmes ont envie d’améliorer la santé publique pour éviter les surconsommations en médicaments, les recours aux urgences qui auraient pu être évités par des soins à temps.

Plus de 50 % des spécialistes de l’hôpital se sont investis dans ces ateliers d’éducation à la santé dans les quartiers défavorisés.

Des ateliers intergénérationnels


A tout âge on a besoin de prendre soin de soi. La gynécologie, la dermatologie, l’anesthésie, la diabétologie… toutes les spécialités de l’hôpital concernent toutes les populations des territoires.

Ces ateliers de proximité, animés par des professionnels aguerris et motivés, permettent une écoute intergénérationnelle, réciproque, des partages riches, une confiance qui se tisse.

Un programme sur 4 ans qui commence à porter ses fruits


Démarré en 2015, ce programme ville-hôpital commence à porter ses fruits avec une participation croissante des populations aux ateliers, une augmentation sensible des hospitalisations programmées, une diminution des recours aux urgences et du nombre d’habitants des quartiers prioritaires qui renoncent aux soins pour des raisons financières.

Pour connaître les ateliers proches de chez vous : contactez le CH de Douai : urgences : 15 - standard (24h/7j) : 03 27 94 70 00 - www.ch-douai.fr


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -