Agevillage
  >   Actualités  >     >   Les enjeux du vieillissemen...

Les enjeux du vieillissement sous les feux des projecteurs

A la télévision, au cinéma et au théâtre


Partager :

Au théâtre, au cinéma, à la télévision, les sujets graves comme la maladie d'Alzheimer, la fin de vie, s'affichent. Ces oeuvres nous interpellent. Par leur beauté, leur sensibilité, leur style, elles nous aident à prendre conscience de ces réalités encore tabous, à prendre du recul, à découvrir que l'on est pas seul. Elles nous aident à en rire aussi !

Photo de famille film

Quand Alzheimer resserre l'énergie d'une famille

Dans Photo de Famille de Jean-Pierre Bacri est le fils désemparé d'une mère adorable qui ne le reconnaît plus... Il cherche à la "placer" dans une maison spécialisée, avec l'appui financier de son fils qui ne sait déjà pas comment vivre sa vie et ne veut pas de cette grand-mère chez lui. Mais ce n'est pas l'avis des deux filles jouées par Vanessa Paradis et Camille Cottin qui se décident à la prendre chez elles à tour de rôle. Prendre soin d'une personne désorientée est certes désopilant parfois (ses adorables associations d'idées, sa capacité à percevoir les émotions) mais quand arrive le moment de la toilette, quand elle part seule la nuit...
Voir la bande annonce de Photo de Famille actuellement dans les salles.

Quand la mémoire s'efface, les émotions restent


Au théâtre dans "Tu te souviendras de moi", Patrick Chesnais incarne un prestigieux professeur d’histoire à l’université dont la mémoire s’effrite. Mais pourtant il n’oublie jamais une date ! Cet homme qui oublie qui il est, n'oublie en fait pas ce qu’il est.
A l'affiche du Théâtre de Paris - Salle Réjane - 15, rue Blanche - 75009 Paris.

Grave et léger, jusqu'au bout de la vie


Alors qu'il est lui-même très malade, le documentariste Christophe Otzenberger a réalisé un film de ses derniers moments. Sans excès de pathos, en favorisant l'humour, il est allé à la rencontre de ses compagnons d'infortune, les personnes malades de l'hôpital Saint-Louis et de "Tatave" (le surnom de "Gustave Roussy" spécialisé en oncologie). "De ces désirs de faire des films naissent le plaisir, celui de donner aux autres, de penser que les autres vont être toucher" témoigne le cinéaste face caméra.
Documentaire "Petits arrangements avec la vie" sur Arte (première diffusion mardi 11 septembre à 23h30)


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article. (1 en attente)


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -