Agevillage
  >   Actualités  >     >   Se former en ligne pour évi...

Se former en ligne pour éviter les chutes

Pour les personnes âgées à risque de chute, leurs proches aidants et les professionnels qui prennent soin d'eux


Partager :

Un tiers des plus de 65 ans, un octogénaire sur deux est à risque de chute dont les conséquences peuvent être graves (9000 décès par an). Un outil de formation en ligne invite à découvrir les risques et les parades.  Piloté par l'agence de santé Ile de France, ce Mooc gratuit, accessible, est destiné autant aux professionnels de santé qu'aux personnes fragilisées et leurs proches aidants.
"Parce que la chute n'est pas une fatalité mais un enjeu individuel et collectif" insiste le Pr Puisieux du CHU de Lille

Sensibiliser pour agir

par a chutePar des vidéos courtes où les professionnels de santé partagent leurs savoirs, leurs conseils, par des textes, des brochures, des jeux (comme le jeu de carte sur des idées reçues sur la contention en cas de risque de chute par exemple), par des quizz ... ce cours en ligne balaye les éléments clés pour prendre conscience de l'importance d'éviter les chutes.
1. Comprendre les chutes graves, les prévenir et réagir (pour tous : personnes âgées, aidants, professionnels)
2. Destinés aux professionnels de l'aide et du soin : déployez dans les services le programme "Pare à chute !" (conduite de projet). Il aboutit à de "belles histoires" partagées par les professionnels de différents services de santé qui constatent des baisses de personnes à risque de dénutrition, des baisses des chutes graves. Et ce grâce à leurs accompagnements renforcés, adaptés, pluridisciplinaires au long court.
Un vrai projet de service !

Outil PUC : programme universel contre les chutes en six étapes


Le mooc détaille chaque lien
1. Bon pied
2. Bon oeil
3. Nutrition adaptée
4. Révision de la pertinence des prescriptions
5. Accompagner la mobilité
6. Sécuriser l'environnement

Convaincre doucement étape par étape


Il est bien difficile de changer nos habitudes, encore plus quand on avance en âge, constate Catherine Ollivet, représentante des usagers. Adapter son logement, fixer ses tapis, renforcer l'éclairage, changer ses chaussures, enrichir son alimentation, lâcher les médicaments que l'on prend depuis longtemps... ça se négocie, ça s'explique, avec tact, avec un vocabulaire approprié insiste Catherine Ollivet. Elle invite à faire appel à des pairs, d'autres personnes qui vivent cette réalité.
Elle constate les mêmes méconnaissances, les même besoins de s'informer pour lutter contre les chutes, tant chez les professionnels que chez les proches aidants. Face à la demande de contention par exemple, qui peut venir des proches aidants (par peur de la chute), elle explique que ces derniers ne connaissent pas les tenants, les aboutissants et les dangers associés à cette contention. Il s'agira de mesurer dans quelles conditions, dans quelles limites, elle serait souhaitable et surtout dans quels cas attacher la personne fragilisée, désorientée, est une injure à sa dignité et est plus dangereux que si on lui laissait la liberté de descendre de son lit comme elle veut !

Quatres pistes concrètes pour éviter de chuter et rechuter : déployer le Para Chute !


Il s'agit de favoriser une démarche multiple car "ce qui n'est pas exercer se perd" insiste le Pr Puisieux.
- des approches physiologiques : bien manger, enrichir les repas, bien dormir, limiter les médicaments...
- des approches psychologiques qui visent à renforcer l'estime de soi, les rencontres, le lien social (sortir, se faire plaisir)
- développer un programme d'activités et d'exercices quotidiens (avec l'appui des associations locales, des ateliers pour bien vieillir, des kinésithérapeutes, des psychomotriciens, des centres de rééducation...)
- adaptater l'environnement : le logement, le jardin, la cité (ndlr : voir le site J'aménage mon logement  (réalisé avec Agevillage), l'Espace Idée Bien chez moi, les Ateliers pour bien vieillir ...


Saluons les nombreuses personnes, les nombreux professionnels qui partagent leurs connaissances, leurs expériences dans ce Mooc (massive open online course en anglais ou formation en ligne ouverte à tous (FLOT), aussi appelée cours en ligne ouvert et massif (CLOM):
Catherine OLLIVET : Représentante des usagers (France- assos-sante Ile-de-France)
Pr Gilberte ROBAIN, rééducation neurologique à l'hôpital Rothschild (AP-HP)
Pr François PUISIEUX, Praticien hospitalier au CHU de Lille
Dr Jean-Bernard GAUVAIN su Groupe de recherche et d’information sur les ostéoporoses
Marie-Aurore VUENO : Ergothérapeute à l’hôpital Emile-Roux (AP-HP)
Alice PELLICHEW : Ergothérapeute à l’hôpital Rotschild (AP-HP)
Sophie DUCROUX : Kinésithérapeute à l’hôpital Rothschild (APHP)
Tiphaine NICOLAS : Psychomotricienne à l’EHPAD Le Belvédère
Tracy MONTABORD : psychomotricienne à l’hôpital Emile-Roux (AP   -HP)
Célia RODRIGUES :  Psychomotricienne à la résidence Harmonie (LNA)
Stéphanie LOCOGE : Infirmière coordinatrice au SSIAD de l’Est-Parisis (ADMR)
Chantal BAUWENS :  Psychomotricienne à l’ESAD  de l’Est-Parisis (ADMR)
Catherine COSTIL :  Aide-soignante au SSIAD de l’Est-Parisis (USSIF )
Céline CISSEY :  Ergothérapeute au SSIAD de l’Est -Parisis (USSIF)
Pr René AMALBERTI, Conseiller pour la sécurité des patients à la Haute Autorité de santé (HAS)
Dr Habiba BIRANE :  Gériatre à l’hôpital Emile-Roux (AP-HP)
Brigitte SILVERA :  Cadre supérieure de santé à l’hôpital Emile-Roux (AP-HP)
Evelyne WOELFFLE : Responsable du service diététique à l’hôpital Emile-Roux (AP-HP)
Pr. Jean-Philippe DAVID :  Chef de service à l’hôpital Emile-Roux (AP-HP)
Gestion des risques et gestion du projet : Pr René AMALBERTI, Conseiller pour la sécurité des patients à la Haute Autorité de santé (HAS)
Marina MYSYSHYNE : Infirmière à l’EHPAD Le Belvédère
Fatoumata NIAKATE :  Aide médico-psychologique à l’EHPAD Le Belvédère
Romy LASSERRE : Directrice de l’EHPAD Péan (ACPPA)

Accédez au Mooc pour éviter les chutes graves de l'ARS Ile de France, avec toutes les vidéos


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Senior77

11/09/2018 10:09

pratiquant


l'escalade indoor adaptée répond parfaitement aux trois premières approches listées dans cet article: physiologiques, psychologiques , et exercices quotidiens.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -