Agevillage

Maltraitance : les appels grimpent en flèche


Partager :

Victimes ou témoin de maltraitance envers une personne âgée, vulnérable ? Un seul réflexe, appeler le 3977. Un numéro gratuit pour être mis en relation avec des écoutants spécialisés, du lundi au vendredi de 9 à 19 heures.

A quoi sert le 3977 ?

D’abord, à parler : les personnes qui répondent au téléphone écoutent sans jugement, et les appelants peuvent s’ils le souhaitent conserver leur anonymat.

Ensuite à décrypter la situation et à être orienté vers les bons interlocuteurs de proximité pour la résoudre.

Le 3977 est en effet un numéro national, mais qui fonctionne avec un réseau de 78 relais locaux.

Les appelants seront ensuite accompagnés jusqu’à ce que la maltraitance cesse.

A noter : le 3977 est dédié aux situations de maltraitance envers les personnes âgées mais également les adultes handicapés.


Les chiffres de la maltraitance en 2017


En 2017, la plateforme nationale a reçu 8392 appels, soit 32 % de plus que l’année précédente.

Est-ce la parole des appelants qui se libère ? La communication réalisée par les centres qui porte ses fruits ? Reste qu'en 2018, cette tendance à la hausse semble se confirmer, indique Brigitte Barthés, chargée de projet à la Fédération 3977.


Des appels concernant avant tout les personnes âgées : 82 % des dossiers crées concernaient des personnes âgées, en grande majorité des femmes (67 %).

Dans les trois quarts des situation rapportées, les maltraitances avaient lieu à domicile.

Il s’agissait avant tout de maltraitance psychologique (33 %), financière (19 %) et physique (18 %).

En institution en revanche, les négligences passives sont majoritaires (30 %), suivies des maltraitances médicales (21 %).


Déployer encore plus le réseau


Pour mieux lutter contre la maltraitance, la Fédération 3977 a pour projet d’étendre son réseau, notamment en direction des territoires ultra-marins. Une antenne Alma (allô maltraitance) vient ainsi d’ouvrir à Mayotte.

En Métropole, le 3977 devrait gagner un peu plus de visibilité avec une campagne diffusée en fin d’année par France 3 Normandie.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -