Agevillage
  >   Actualités  >     >   DMP : c'est (re)parti

DMP : c'est (re)parti

Dossier médical partagé


Partager :

Créé en 2004, le dossier médical partagé (DMP) n’a jamais vraiment réussi à décoller. La ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn va-t-elle réussir à lui faire prendre un nouvel essor ?
La généralisation du dossier médical partagé sera en effet lancée ce mardi.

Depuis deux ans, la dernière version du DMP a en effet été testée dans neuf départements (Côtes d’Armor, Somme, Val-de-Marne, Indre-et-Loire, Bas-Rhin, Doubs, Haute-Garonne, Puy-de-Dôme et circonscription de la caisse d’Assurance maladie de Bayonne), avec des résultats jugés satisfaisants : 360 000 dossiers ont été créés, 60 % des établissements de santé les ont alimentés et 15 % des médecins libéraux le consultent (+ 10 points entre 2016 et 2017).

Pratique pour les soignants comme pour les particuliers, le DMP permet de rassembler en un seul endroit toutes les informations sur la santé d’une personne : un véritable carnet de santé numérique.

Il permet aux patients de consulter leur historique médical, les résultats d’examens médicaux, les comptes rendus d’hospitalisation… mais aussi d’y stocker ses directives anticipées et les coordonnées des personnes à contacter.

En matière de confidentialité, le détenteur d’un DMP peut décider de rendre visibles ou non les documents de son choix, de décider quels professionnels y accèdent, et bien sûr le fermer à tout moment.

Le DMP peut être créé directement en ligne pour les assurés majeurs des principaux régimes de sécurité sociale (régime général, Cavimac, ENIM, MGP, MNH, Solsantis, Harmonie Fonction Publique, CANSSM, LMDE).

Les autres devront se rendre en pharmacie, auprès d’un professionnel de santé équipé ou d’un conseiller de leur organisme d’assurance maladie.

En savoir plus
Créer son DMP


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -