Agevillage
  >   Actualités  >     >   Santé : mieux corriger les ...

Santé : mieux corriger les troubles visuels


Partager :

Selon une étude menée par des chercheurs de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), de l’Université de Bordeaux et de Sorbonne Université, 40 % des personnes âgées ne portent pas de lunettes adaptées à leur trouble visuel. Une mauvaise correction qui engendre des effets négatifs au quotidien. Pistes de solutions.

Parmi les effets néfastes d’une mauvaise correction, le risque de chute, d’accident mais aussi l’isolement : il y a quelques années, les chercheurs du centre de recherche de gérontologie de l'Académie de Finlande ont ainsi démontré que les personnes présentant des troubles visuels menaient une vie moins active que les autres.

D’où l’importance d’être bien corrigé. Selon l’Inserm, qui a étudié un groupe de 707 personnes âgées de 78 ans ou plus, 4 personnes âgées sur 10 sont mal corrigées, et une personne sur deux porte des lunettes non adaptées.

Les raisons invoquées ? Principalement des difficultés financières, mais aussi une forme de fatalisme « laissant penser qu’il est normal que la vue décline avec l’âge », explique Catherine Helmer, chercheuse à l’Inserm.

Sans oublier la difficulté d’accès aux soins : selon les chiffres du ministère de la Santé, il faut attendre 80 jours en moyenne pour voir un ophtalmologiste.

Et une fois l’ordonnance en poche, il faut pouvoir se rendre chez l’opticien pour choisir ses lunettes, venir les récupérer, faire les réglages… Pas toujours évident en cas de difficultés de mobilité.

Alors, que faire ?

Idéalement, il faut consulter l’ophtalmologiste une fois par an : pourquoi ne pas planifier ces rendez-vous annuels suffisamment à l’avance pour être sûr d’être reçu au bon moment ?

Il existe différents services pour se faire accompagner chez le médecin : certaines communes ont mis en place une offre de transport à prix réduit, les services d’aide à domicile peuvent aussi proposer des prestations d’aide à la mobilité, sans oublier les services spécialisés comme Cityzen Mobility.

Pour le choix des lunettes, bonne nouvelle : les services d’optique à domicile se multiplient. Au-delà des Opticiens mobiles, qui se déplacent dans toute la France, il existe également des initiatives régionales, comme Les lunettes de Louisette en Loire-Atlantique et Vendée, les Opticiens mutualistes autour de Limoges, Senior vision en Ile-de-France…

Plus d’adresses de services locaux

Quant au prix des lunettes, le reste à charge zéro, promis par le gouvernement, devrait progressivement être mis en œuvre entre 2019 et 2021… mais au prix d’une hausse non négligeable des cotisations pour la complémentaire santé, selon une étude publiée par Le Parisien


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -