Agevillage
  >   Actualités  >     >   Future loi grand âge : les ...

Future loi grand âge : les résidents prennent la parole

« Entendre la parole des personnes qui sont sans voix »


Partager :

Comment mieux prendre soin de nos aînés ? Pour répondre au plus juste, les petits frères des Pauvres ont donné la parole aux premiers concernés. Et ont recueilli des dizaines de propositions, qui seront partagées avec le président de la concertation devant aboutir à une loi grand âge en 2019.

« Il était urgent de faire entendre la parole des résidents », souligne Alain Villez, le président de l’association.

Les petits frères des Pauvres ont donc mené une centaine d’entretiens auprès de résidents d’Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), de collecter des témoignages « parfois résignés, quelquefois amusés » pour, in fine, faire émerger 73 propositions.

Des propositions réparties en six grands thèmes :

  • Choisir ou consentir ?
  • Entourés ou isolés ?
  • Vie privée ou vie publique ?
  • Sortir ou s’en sortir ?
  • Soupe à la grimace ou beurre dans les épinards ?
  • Rythmes adaptés ou cadences imposées ?
Pour chacun de ces thèmes, l’association a formulé des recommandations. 

Parmi elles, développer l’habitat alternatif, soutenir les réseaux de lutte contre la solitude, favoriser la participation des résidents dans l’élaboration des recettes et des menus, ou encore donner au personnel des Ehpad le temps et les moyens de mener leurs missions auprès des aînés les plus fragiles de façon digne.

Consulter les témoignages et les recommandations des petits frères des Pauvres

Lire l’ensemble des propositions

  • Il faut que le personnel de l’Ehpad n’ouvre pas la porte des chambres sans frapper, sans rien, pour regarder ce qu’il se passe.
  • Il faut essayer de diversifier un peu les animations en Ehpad pour que tout le monde puisse participer et puisse s’intégrer au groupe.
  • Il faut une petite douchette dans les chambres des Ehpad, un truc pour se laver tranquillement, ça serait pas mal au lieu d’attendre.
  • Il faut que le personnel des Ehpad le samedi et le dimanche soit un peu plus à nous voir parce qu’on ne voit personne le samedi.
  • Il faut au lieu de donner des sous à n’importe qui, donner des sous pour les Ehpad pour améliorer nos conditions.
  • Il faut qu’on nous mette une stagiaire qui fait que ça, couper la viande, pendant les repas en Ehpad.
  • Il faut que les personnels en Ehpad disent les choses plus gentiment. C’est pas respectueux.
  • Il faut dans mon Ehpad ne pas oublier une dame qui est aveugle et à qui on oublie de donner son dessert.
  • Il faut proposer aux résidents d’Ehpad des sorties intéressantes, même de simples promenades ou des pique-niques ou des choses comme ça.
  • Il faut qu’en Ehpad, on arrête de nous donner à manger beaucoup d’haricots, de carottes râpées et de purée.
  • Il faut qu’en Ehpad avoir des douches plus régulièrement. Une douche tous les jours ce serait bien.
  • Il faut améliorer les repas en Ehpad. Quand on nous sert une viande ou un poisson, c'est tout le temps froid.
  • Il faut améliorer les animations des Ehpad car les activités sont infantiles.
  • Il faut qu’il y ait plus de visites de bénévoles en Ehpad.
  • Il faut que ce soit moins angoissant en Ehpad, en étant mélangé avec des gens qui perdent la tête.
  • Il faut éviter le gaspillage pendant les repas en Ehpad. Il y a trop de gâchis, les assiettes repartent pleines.
  • Il faut en Ehpad réduire le temps d’attente quand on appelle, depuis sa chambre, le personnel.
  • Il faut que l’Ehpad soit un espace de liberté, où il n’y a pas de règlementation, où il n’y a pas de hiérarchie.
  • Il faut qu’en Ehpad les vieux ne soient pas infantilisés. On a l’impression d’être des cinglés, des demeurés.
  • Il faut trouver des solutions en Ehpad au manque de personnel pour la toilette, le service à table, les gestes du quotidien.
  • Il faut dans mon Ehpad ne pas me faire attendre aussi longtemps quand je demande à aller aux toilettes. J’ai ma dignité.
  • Il faut en Ehpad qu’une fois par mois des spectacles de (chants, danses, théâtre) réalisés par des bénévoles soient proposés en après-midi.
  • Il faut améliorer la communication dans les Ehpad. Les résidents ne sont au courant de rien.
  • Il faut tenir compte en Ehpad que plus on est malade, plus on vieillit, plus on a besoin de présence, d’écoute.
  • Il faut en Ehpad faire un effort pour répondre aux besoins des personnes. Il n’y a pas assez de monde pour répondre à toutes les attentes.
  • Il faut qu’on puisse sortir comme on veut dans les Ehpad.
  • Il faut aimer la vie, il faut vraiment s’accrocher en Ehpad. Je voulais l’écrire sur mon mur : « choisis la vie », parce que c’est vrai.
  • Il faut que la direction des Ehpad écoutent plus les résidents.
  • Il faut qu’il y ait un peu plus de conversation entre le personnel et les résidents d’Ehpad.
  • Il faut faire quelque chose car le personnel dans les Ehpad n’est pas assez nombreux et est obligé de courir toute la journée.
  • Il faut qu’il y ait plus de sorties organisées en Ehpad, des visites.
  • Il faut que je puisse sortir comme je veux de l’Ehpad. Quelque fois ils emmènent des gens se promener, je ne le sais même pas.
  • Il faut dans mon Ehpad qu’on me laisse le temps de finir mon plateau de repas. Je ne vois pas bien.
  • Il faut que dans mon Ehpad, la porte de la salle de bain ne soit pas grande ouverte pendant la douche. C’est vraiment inconfortable.
  • Il faut instaurer un système de surveillance dans les Ehpad qui éviterait des ennuis comme l'entrée de personnes dans les chambres des autres.
  • Il faut que le personnel des Ehpad suive le rythme des personnes âgées et agisse avec plus de douceur.
  • Il faut en Ehpad nous dire bonjour avec le sourire en nous disant le jour, la date, la météo du jour pour nous permettre d'avoir des repères.
  • Il faut en Ehpad avoir une clé pour fermer ma porte car j’ai peur des vols.
  • Il faut améliorer la nourriture en Ehpad. Il n’y a plus de cuisine maison, on reçoit des choses toutes faites. Les carottes sont mal cuites.
  • Il faut arrêter de demander au personnel des Ehpad de travailler plus qu’ils ne peuvent en fournir.
  • Il ne faut pas m’enlever mon fauteuil électrique, je ne peux plus sortir de l’Ehpad. C’est mon indépendance.
  • Il faut qu’en Ehpad on nous propose d’apprendre le dessin ou la peinture, j’aime bien les arts, mais bon, est-ce je suis pas trop vieille ?
  • Il faut en Ehpad ne plus avoir à demander une autorisation à l’administration, pour sortir, par exemple pour faire quelques courses.
  • Il faut changer les horaires en Ehpad. On se croirait au pensionnat ! Le petit déjeuner à 8 heures, le déjeuner à midi et le soir à 6 heures.
  • Il faut pour sortir, par exemple le dimanche, que je fasse un papier, aller voir la directrice de l’Ehpad. Ce n’est pas normal.
  • Il faut que les journées soient enrichissantes en Ehpad. Mon but c’est de passer le temps. J’ai besoin de discuter.
  • Il faut que les toilettes soient peut-être être faites un tout petit peu plus tôt même si on est nombreux dans l’Ehpad.
  • Il faut plus de personnel mais l’Ehpad, c’est l’Ehpad. Ils ne peuvent pas. Avec le personnel qu’il a, il fait selon ses moyens.
  • Il faut des bénévoles en Ehpad parce que quand on n’a pas de visite, pas beaucoup de famille, on a pas beaucoup de contacts.
  • Il faut qu’il y ait moins d’interdits en Ehpad. Pas le droit de faire ceci, pas le droit de descendre.
  • Il faut beaucoup plus d’ambiance vivante qui pourrait changer le moral des gens qui sont handicapés et qui vivent dans l’Ehpad.
  • Il faut dans mon Ehpad que je puisse échanger et que je ne sois pas seulement entourée de personnes qui perdent de plus en plus la tête.
  • Il faut qu’il y ait plus d’humanité dans les Ehpad.
  • Il faut arrêter de changer tout le temps de personnel dans l'Ehpad. On voit 4 personnes différentes dans la journée. C’est pénible à vivre.
  • Il faut me mettre au courant de ce qui se passe dans l’Ehpad. Il y a des affiches mais comme je ne vois pas clair je ne sais rien.
  • Il faut dire que la vie en Ehpad c’est pas facile : vous croyez que c’est agréable de ne plus pouvoir manger proprement ou se laver seul !
  • Il faut à l’Ehpad arrêter de nous donner de la salade de betteraves pas assaisonnée, c’est pas terrible. Avec de la mayonnaise, c’est mieux.
  • Il faut à l’Ehpad de pas nous donner du poisson reconstitué parce que le goût est bizarre, un goût de sardine. C’est pas agréable.
  • Il faut avoir des visites à l’Ehpad.  Il n’y en a pas beaucoup, mon fils est à 950 km. Abandonnée de la planète.
  • Il faut que le personnel de l’Ehpad soit disponible quand on a besoin d’eux. Ils ont toujours autre chose à faire. Ils ont trop de boulot.
  • Il faut refaire les peintures dans mon Ehpad. Qu’elles soient plus récentes.
  • Il faut que les bénévoles des petits frères des Pauvres me sortent. Sinon, la vie à l’Ehpad serait trop dure.
  • Il faut que les résidents d’Ehpad soient considérés en tant que personnes humaines, ayant des facultés intellectuelles et des souhaits.
  • Il faut que les Ehpad proposent des activités adaptées, visionnage de films, jeux de société.
  • Il faut que les nouveaux résidents de l’Ehpad soient présentés à leur arrivée. Je ne connais même pas mon voisin de chambre.
  • Il faut qu’au réfectoire de l’Ehpad, les tables et les chaises soient moins lourdes. Quand elles sont bougées, ça fait un bruit très violent.
  • Il faut dans mon Ehpad qu’on me laisse plus de temps pour manger et qu’on me mette une serviette pour manger la soupe sans me tâcher.
  • Il faut que je puisse sortir un peu de l’Ehpad sans aller loin. Aller boire un café. Moi, le jeu de dominos, ça ne m’intéresse pas !
  • Il faut plus de gaité dans l’Ehpad, des trucs pour égayer. Je vis mal ici, je deviens folle.
  • Il faut attendre longtemps à l’Ehpad quand on demande de l’aide. On dirait qu’il n’y a personne.
  • Il faut qu’on me mette un frigo dans ma chambre à l’Ehpad.  Parce que la nourriture, c’est pas bon, la viande est dure comme une semelle.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

FOFOJACK

11/12/2018 10:12

ENQUETE PETIT FRERES DES PAUVRES


Je reconnais là des propos recueillis en EPHAD en qualité de membre d' un CVS il Ya quelques années quand mes parents étaient résidents d' un EPHAD du groupe ORPEA,en région parisienne, je vois que les choses ont peu changé depuis ce qui est toujours difficile pour les familles et le personnel. Quand comprendrons nous que les PA sont des adultes a qui nous devons le respect ?




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -