Agevillage

Démarches administratives : des pistes pour apprivoiser le numérique

27 % des plus de 60 ans n'utilisent pas internet


Partager :

La décision a été annulée après avoir suscité beaucoup de colère : des personnes âgées avaient reçu fin novembre une lettre de relance et 15 euros de pénalité pour avoir réglé leur taxe foncière… par chèque.

Depuis le 1er janvier 2018, les sommes supérieures à 1000 euros doivent en effet être versées au Trésor public par voie dématérialisée, c’est-à-dire via internet. En 2019, les sommes supérieures à 300 euros.

Et c’est là que le bât blesse : aujourd’hui, 27 % des plus de 60 ans n’utilisent pas internet. A partir de 80 ans, ils sont 49 %.

Et utiliser internet ne signifie pas nécessairement s’y sentir à l’aise, pour accomplir des démarches administratives par exemple : ce serait le cas de 4 Français sur 10.

Des pistes pour apprivoiser le numérique


Pour éviter des mésaventures identiques à celles des personnes âgées de Bagnols-sur-Cèze, il peut être intéressant de se former à l’usage du numérique.

Il existe des cours et ateliers adaptés partout en France : dans les Espaces publics numériques, mais aussi à l’initiative d’associations locales ou dédiées aux plus âgés, comme Old’up, ou aux personnes les plus éloignées du numérique, comme Emmaüs Connect.


Et en cas d’ « urgence numérique », quand il faut accomplir rapidement des démarches, il est aussi possible de s’adresser à l’une des 1200 Maisons de services au public.

Les services d’aide à domicile proposent également une assistance administrative, pour accompagner les usagers dans leurs démarches depuis chez eux. Il faudra toutefois être équipé d’un ordinateur ou d’une tablette connecté à Internet.

L’assistance administrative donne droit à un crédit d’impôt équivalent à 50 % des sommes dépensées.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -