Agevillage

L'alerte des femmes toujours en première ligne pour le grand âge et l'autonomie

62% des 415 000 participants de la concertation citoyenne


Partager :

L'audience exceptionnelle de la concertation citoyenne Grand Age / Autonomie Make.org, avec 415 000 participants montre l'importance de la question dans la vie des français. Elle montre surtout l'axe clé de faire face à la perte d'autonomie, avec les femmes en première ligne qui alertent. Décryptage

Dépasser le petit cercle des acteurs du médico-social


Make.org a cherché à mobiliser les citoyens au-delà des experts, des professionnels de l'aide, du soin, des associations spécialisées. Le chiffre de 415 000 participants pointe un vrai enjeu de société qui concerne maintenant toutes les familles, et donc tous les élus, tous les secteurs de l'accompagnement, du social, du logement, de la santé.



L'appel à l'aide des femmes

62% des participants à cette concertation sont des femmes. Elles expriment encore une fois l'urgence de la situation de besoins d'aides. En premières lignes, elles pointent les manques de relais professionnels, les lieux de vie indignes. Or aider l'autre, c'est l'affaire de tous.

Vieillir chez soi bien entouré

Sans surprise la concertation montre l'envie de vieillir "chez soi", dans un domicile adapté, intelligent, accessible (y compris financièrement) et aussi bien entouré de services et de professionnels bienveillants, aux conditions de travail dignes et positives.

Inventer dans les interstices

Entre les professionnels de l'aide et du soin (les "sachants") et la société civile (à savoir les personnes âgées fragilisés elles-mêmes, leurs proches aidants, leurs familles, les bénévoles), la concertation montre que des solutions restent à inventer. Les participants veulent de nouveaux lieux de vie, plus accessibles financièrement (avec un "reste à charge" abordable) et une bienveillance accrue (avec des approches comme l'Humanitude, citée spontanément par les participants, page 34 du rapport- Ndlr l'Humanitude fait partie des pistes pointée par le documentaire RMC Story "Dans quelle France on vit", accessible en Replay).

Prochaine étape : ateliers de transformation

Des ateliers de transformation vont permettre de partager les pistes de réponses pour construire le Plan d’Actions Citoyen. Ils vont s'organiser les 20 et 21 février prochains à Paris. Pour y participer : cliquez-ici

Cette transformation a un coût en temps, en formations, en accompagnements professionnalisé, souligne par ailleurs Marie-Anne Montchamp, présidente de la CNSA. C'est un investissement indispensable mais encore impensé.
Elle pointe aussi l'impensé de la "fonction présentielle", 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, à domicile comme en établissement. Qui pour l'assumer ? Avec quelles compétences ? Quels moyens ? Quels financements ?


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -