Agevillage
  >   Actualités  >     >   Villes contre l'isolement d...

Villes contre l'isolement des plus âgés fragilisés

Paris en Compagnie, Ensembl' à Issy-les-Moulineaux


Partager :

L'isolement touche particulièrement les citoyens des grandes villes. A côté des services professionnels, les villes de Paris et Issy-Les -Moulineaux mobilisent les concitoyens de tous âges. Explications

Pour les personnes âgées qui vivent seules

Un parisien sur deux vit seul à Paris selon les études de la Dases (Direction de l'Action sociale de l'Enfance et de la Santé). Elle touche 150 000 personnes dans la capitale, un parisien de plus de 80 ans sur deux. L'évolution des familles, l'attrait des métropoles pour y travailler, le vieillissement démographique... les facteurs sont multiples mais aboutissent à ces 300 000 personnes de plus de 60 ans en situation de "mort sociale", soulignait l'étude CSA/Les Petits Frères des Pauvres à l'été dernier.
La loi adaptation de la société au vieillissement de 2015 avait identifié la lutte contre l’isolement comme un axe majeur de prévention de la perte d’autonomie. Mais son principal outil d'action : Monalisa (association pour la Mobilisation nationale de lutte contre l'isolement des plus âgés) peine à pérenniser ses financements.

Mobiliser les citoyens de manière professionnelle

Faire face à l'isolement, repérer les invisibles, savoir les accompagner sans concurrence avec les services professionnels, lutter contre les abus des personnes vulnérables... on le voit : les ambitions sont grandes et les risques multiples. Pas question de laisser des bénévoles dans la nature, sans formation, sans accompagnement.
Ainsi la mairie de Paris a-t-elle piloté la création d'un nouveau service public "Paris en compagnie" qui s'appuie sur les compétences, les réseaux et l'expertise de trois partenaires : les Petits Frères des Pauvres et de leur plateforme Voisin-age (formations des bénévoles), les kiosques de "Lulu dans ma rue" et l'évaluation médico-sociale de la Maison Ainés et des Aidants St Jacques. Face à la transition démographique, au risque d'isolement, à la montée de l'indivisualisme, de la bétise, des menaces... on ne baisse pas les bras, on lève la tête et on y va, a lancé Anne Hidalgo pour la soirée de lancement ce 13 décembre dans les salons de l'Hôtel de Ville. "Quelle fierté de voir la naissance de mon deuxième bébé de l'année, voté à l'unanimité du Conseil de Paris" s'est émue Galla Bridier, adjointe au Maire chargée des seniors et de l'autonomie.

De son côté la ville d'Issy-les Moulineaux, "smart city", s'est elle tournée vers la plateforme "Ensembl" (ex ma-residence.fr) forte de 200 000 utilisateurs et près de 200 collectivités partenaires pour mettre en relation les voisins de tous âges.

Comment ça marche ?

D'un côté les aînés appellent le service (01 85 74 75 76 pour Paris et Compagnie) ou s'adressent aux services de proximité (kiosques "Lulu dans ma rue" à Paris) ou  déposent une annonce en ligne : "recherche compagnie de telle heure à telle heure, pour aller chez le médecin, pour me promener dans le quartier, aller au parc..."
De l'autre les citoyens inscrits et formés répondent à la demande selon leurs disponibilités.
Avec "Paris en Compagnie", pas de transaction d'argent (pas de courses pour la personne âgée mais avec elle). Il s'agit d'un accompagnement tout simple, bras dessus-bras dessous, mais tellement riche de relations, d'échanges, de reconnaissances.
Un vrai "plus" aux côtés des services à domicile professionnels (aides administratives, au ménage, repas, courses, soins...).

En savoir plus : Paris en compagnie et Ensembl'

Pas étonnant que ces deux villes se soient engagées dans la démarche "Villes amies des aînés", dont Agevillage.com est partenaire.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -