Agevillage

Témoignage : un conseil de la vie sociale force de proposition

Le CVS pour faire vivre la citoyenneté des personnes âgées


Partager :

Annie Escoda a présidé pendant quatre ans le Conseil de la vie sociale de l’Ehpad des Magnolias, à Ballainvilliers dans l’Essonne. Le point sur les avancées permises par le CVS.

Membre du collège des familles, Annie Escoda tire le bilan de quatre ans de CVS.

Depuis 2002, ces conseils sont obligatoires pour les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.

Ils font partie des outils qui garantissent l’exercice des droits fondamentaux des résidents, l’exercice de leur citoyenneté.

Ils rassemblent des représentants élus des usagers (résidents et familles), des professionnels qui travaillent dans la structure et des gestionnaires de l’établissement.

Il doit se réunir au moins trois fois par an, pour rendre des avis sur tout ce qui concerne la vie de l’établissement.

En quatre ans, le CVS de l’Ehpad de Ballainvilliers a pu faire avancer de nombreux projets, relate Annie Escoda.

Notamment mettre en place des ateliers de soins bucco-dentaires, améliorer (temporairement) le circuit du linge.

« Des difficultés persistent comme parfois, la communication entre familles et équipes médicales, ou se répètent comme le circuit du linge, la restauration, ou l'entretien du jardin afin d’éviter sa dangerosité ; néanmoins le CVS des Magnolias a rempli son rôle en transmettant la parole des usagers mais a également essayé d'être force de propositions », conclut-elle.

Lire son témoignage sur le site de l'InterCVS 91
La boîte à outils du CVS d’Agevillage


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -