Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : Un papier dans la p...

Edito : Un papier dans la poche

Tous aidants : la solidarité en santé


Partager :

La transition démographique, la révolution de la longévité, implique et va impliquer de plus en plus des territoires, des villes amies des aînés voire des villes amies de la démence (Dementia Friendly).

Des villes, des quartiers, des villages qui sauront accompagner l'avancée en âge, soutenir les proches, les aidants, valoriser les initiatives citoyennes.

La qualité de l'environnement, de la citoyenneté, de la solidarité est vitale... notamment quand on vieillit avec une maladie invalidante, neuro-dégénérative, neuro-évolutive, par exemple.

Plus les citoyens seront aidants, plus ils seront des aidants ponctuels, profanes, informels, plus la vie sera facile, rassurante pour les uns comme pour les autres.

Or on ne s'improvise par toujours aidant.

La notion d'"aidance" se travaille.

Elle rime avec confiance.

Pour oser par exemple laisser un petit papier dans la poche d'un proche malade, en ayant confiance en lui, en sa capacité à le sortir s'il est désorienté, perdu.

En ayant confiance dans les autres, ceux qui le croiseront et qui sauront s'approcher de lui, le rassurer, le réorienter, voire l'accompagner.

Faciliter l'aidance des citoyens se réfléchit, explique Sebastian J. Moser, chercheur en sociologie, intervenant ce 4 février à la conférence "Repenser les solidarités en santé" à l'Espace Ethique.

Etre aidant, ça se travaille, ça s'apprend aussi comme le montre cette semaine la plateforme en ligne "savoir être aidant", voir aussi : l'e-accompagnement (et outils de collaboration et ces communautés d'entraide en ligne) et encore ces outils pour bien manger, malgré les difficultés.

On peut s'appuyer sur les associations de personnes malades, comme Valentin Hauÿ qui fête ses 130 ans pour les personnes malvoyantes. Voir aussi cette semaine cette puce intelligente qui lutte contre la maladie de Parkinson, et les accompagnements intelligents pour les malades atteints de cancers.

La rédaction d'Agevillage piste pour vous les ressources locales comme cette semaine l'association Passerelle Assist'Aidant sur Paris et en Indre-et-Loire, les différentes solutions d'accueil, d'hébergement (où l'on s'occupera aussi du linge de l'habitant/résident).

S’engager pour lutter contre l’isolement des personnes âgées, c'est l'objet d'un beau témoignage cette semaine. C'est aussi la mission des Petits Frères des Pauvres qui relance une campagne pour recruter, former, soutenir des bénévoles, véritables remèdes quotidiens, sans modération ! En lien avec les équipes citoyennes de Monalisa : la Mobilisation nationale contre l'isolement des personnes âgées.

Personnellements, quand je n'ai pas mon sac à main, j'ai toujours un petit papier dans ma poche avec mes coordonnées et celles de ma personne de confiance, quand je vais courir par exemple, en plus des objets connectés, parce qu'un malaise, un accident sont si vite arrivés.

Et vous ? Avez-vous un petit papier dans la poche ?


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -