Agevillage
  >   Actualités  >     >   Qu'est ce que le deuil blanc ?

Qu'est ce que le deuil blanc ?

Faire son deuil avant le décès d'un proche


Partager :

L’annonce de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre maladie cognitive est évidemment un choc immense pour celui qui la reçoit et son entourage, mais peut aussi provoquer chez ses proches des sentiments plus discrets, plus enfouis, qui s’apparentent au deuil.

Le deuil blanc est finalement une forme de deuil avant le deuil, qui correspond au moment où l’on ne reconnaît plus un proche qui perd peu à peu ses capacités et, tandis que l’issue semble inéluctable, nous plonge dans une espèce de mélancolie. 

Une souffrance ponctuée de frustrations, parfois de colère, qui est encore trop peu reconnue. 
De ce sentiment inconnu peut naître une forme de culpabilité, celle de considérer comme mort quelqu’un qui est pourtant bien vivant et qui a profondément besoin de se sentir vivant dans le regard de ses proches. 

Le dialogue salvateur


Une situation paradoxale qui engendre des rapports compliqués entre la personne malade et son proche. Ce sentiment de deuil blanc nécessite d’être accompagné, d’en parler à des proches, à d’autres aidants ou à un professionnel, afin de sentir plus apaisé et de pouvoir mieux accompagner la personne malade.

Comment repérer le deuil blanc ?


Le “deuil intuitif” qui se caractérise par des “vagues d’émotions” ostensibles (colère, pleurs, perte d’énergie, d'appétit…) et le “deuil instrumental”, plus refoulé, qui se traduit par de l’anxiété ou de l’hyperactivité. 

Dans un cas comme dans l’autre, la solution n’est pas dans le déni mais plutôt dans l'acceptation par le dialogue.

A lire aussi
Deuil blanc : des podcasts pour mieux conmprendre


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -