Agevillage
  >   Actualités  >     >   A lire : Le Gang des vieux ...

A lire : Le Gang des vieux schnocks


Partager :

A la suite d’un vol de sac par un jeune à capuche, Rose-Aimée, Papi Ferraille, Gisèle et Victor décident de réagir et de retrouver le voyou. C’est ainsi que naît le gang des vieux schnocks !

Ce gang apparaît comme une réaction à toutes ces petites incivilités du quotidien. Très vite, à la traque du jeune voyou vont s’ajouter d’autres causes qui tiennent à coeur aux quatres seniors en quête de justice. Ainsi les vieux schnocks vont s’organiser pour donner une leçon aux commerçants désagréables ou tenter d’humilier un vigile aux relents racistes. 

Reconsidérer nos vieux schnocks !


Ce “gang” est aussi un prétexte pour rompre avec la solitude des quatre belligérants. Sous la plume légère et drôle de l’ancienne journaliste Florence Thinard se cache un message affectueux à l’égard des personnes âgées et de leur considération dans la société. 

Vous n’avez rien compris ! C’est cette société pourrie qui est anti-vieux ! On nous méprise ! On nous organise des repas de vieux ! On nous parque dans des maisons de vieux où on nous traite comme des vieux !” s’insurge Victor avant de poursuivre “Le pire du pire, c’est qu’on nous OUBLIE ! Oui, madame ! Transparents ! Invisibles ! In-ex-is-tants ! Voilà ce qu’on est !”

Tisser des liens intergénérationnels


Roman destiné aux jeunes ados, Le Gang des vieux schnocks est une histoire farfelue, pleine de malice qui invite le lecteur à s’interroger sur la place des seniors dans la société. L’ouvrage propose de repenser la vieillesse, parce qu’être vieux n’implique pas un renoncement à la vie, à l’amusement, à la légèreté.

Victor, le plus vindicatif des quatre membres, s’agace de la fourberie de cette société : “Mais les ‘seniors’, non non non ! Assez de cette hypocrisie ! Mon senior par-ci, mon senior par-là… [...] Et que je te fais des courbettes ! Que je donne du ‘personne âgées’ ! Du ‘nos aînées’ ! Du ‘grand-père’ ! Du ‘mémé’ ! Que du blabla, tout ça. Dans notre dos, ils nous traitent de vieux schnocks, de débris, de bouches inutiles !

Une reconsidération des personnes âgées qui agit comme un leitmotiv dans cette comédie grinçante mais pleine d’affection où les rapports entre les générations deviennent la solution et plus le problème. 


Le Gang des vieux schnocks
Florence Thinard
Aux éditions Gallimard Jeunesse - Collection Scripto
208 pages
10,50 €


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -