Agevillage

Aidant feti'i : la Polynésie française indemnise désormais les aidants


Partager :

Bonne nouvelle pour les aidants polynésiens : depuis début avril, ils peuvent être indemnisés pour l’aide qu’ils apportent à un proche en situation de handicap ou en perte d’autonomie, indique la chaîne de télévision locale Polynésie La Première. Explications.

La Polynésie française est une communauté d’outre-mer : à ce titre, l’allocation personnalisée d’autonomie (Apa) n’y existe pas.

« Les personnes âgées bénéficiaires d’aides au titre de la dépendance ne peuvent être distinguées des autres populations », indique le ministère de la Famille et des Solidarités polynésien. Soit l’allocation d’adulte handicapé, l’allocation complémentaire de ressource et l’allocation compensatrice de perte d'autonomie.

Au vu du vieillissement de la population, mais aussi des spécificités culturelles de la Polynésie, le ministère de la Famille vient de créer le dispositif Aidant feti’i (feti’i signifiant parent).

Destiné aux personnes âgées ou handicapées qui ont besoin d’aide pour accomplir les gestes de la vie quotidienne, il leur permet de désigner un proche aidant, qui touchera une indemnité mensuelle de 50 000 francs Pacifique (Fcfp), soit 420 euros.

En 1988, les personnes âgées de 60 ans ou plus représentaient 5 % de la population des archipels. Elles comptent aujourd’hui pour 12 % des Polynésiens.

Plus d’un tiers des seniors polynésiens (36 %) vivent par ailleurs avec d’autres membres de la famille, 27 % vivent en couple et 13 % vivent seuls, contre 31 % en France.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -