Agevillage

Pontivy : de la maison de retraite au dancefloor


Partager :

S’il y’a un âge minimum pour entrer en boîte de nuit, il n’y a en revanche aucun âge limite pour se trémousser sur le dancefloor, comme l’ont démontré 80 seniors bretons la semaine dernière.

Ils vivent à l’Ehpad de Pontivy, Loudéac et Guémené-sur-Scorff,et ont joué les oiseaux de nuit le temps d’une après-midi au Missyl, une discothèque du centre de Pontivy (56).

Hugo Haumé, d’Ouest-France, rapporte même que les organisateurs ont dû refuser du monde.

Cette après-midi pas comme les autres est organisée depuis deux ans par l’animatrice de l’Ehpad de Kervenoaël de Pontivy.

Un vrai moment de fête, en témoignent les rires et les applaudissements qui résonnent au Missyl.

Mais aussi une belle occasion de danser, de sortir de son lieu de vie, de se rencontrer et de faire, pour certains, ses premiers pas sur la piste d’une boîte de nuit.

L’initiative rappelle celle de l’équipe de la maison de vie Le Buis Morsent (à Saint-Sébastien-de-Morsent près d’Evreux), qui a organisé l’an dernier une journée speed dating/boîte de nuit inter-établissements.

Les résidents de la structure, qui accueille des personnes en situation de handicap (traumatisés crâniens et infirmes moteurs cérébraux) avaient fait part de leur envie de rencontres, de relations.

Là encore, la rencontre a été couronnée de succès, avec la participation d’une cinquantaine de résidents venus de sept établissements alentours.

Car en foyer de vie comme en Ehpad, l’envie de lien, de l’autre, d’amour ne se tarit pas.


Voir la vidéo publiée par Ouest-France


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -