Agevillage

Des solutions pour plus de mobilité


Partager :


Isolement, désocialisation, dépression… La diminution de la mobilité chez les personnes âgées peut avoir des conséquences sur la santé physique et morale. 
La journée mondiale des mobilités et de l’accessibilité du 30 avril est l’occasion de rappeler l’importance de sortir de chez soi régulièrement, afin de conserver son autonomie le plus longtemps possible.




Des déplacements qui font mal au portefeuille


Une étude, menée conjointement par AG2R La Mondiale et Wimoov, nous apprend que seulement 41 % de Français de plus de 75 ans se déplacent quotidiennement, contre 74 % chez les 55/64 ans.

La principale raison invoquée est le coût des transports, pour 36 % des sondés. Il existe cependant des solutions méconnues, qui permettent de se déplacer à moindre coût.

A Paris par exemple, le Pass Paris Seniors permet de se déplacer sur tout le réseau d'Île-de-France gratuitement. Il est délivré aux personnes âgées de plus de 65 ans, sous conditions de ressources, par le centre d'action sociale de la ville de Paris.

A Toulouse les 65 ans et plus aux faibles revenus peuvent bénéficier de 80 % de réduction sur les transports.

Les aides locales aux transports collectifs pour les seniors existent à peu près partout et pour en bénéficier, il faut se tourner vers la société de transport de la commune concernée.

De son côté la SNCF propose la carte senior+ aux plus de 60 ans. Celle-ci coûte 60 € à l’année et permet au minimum 25 % d'économie pour chaque trajet.

L’innovation au service de la mobilité


Au-delà du coût, les problèmes de santé et la situation géographique, parfois peu desservie, constituent d’autres obstacles majeurs à une meilleure mobilité des seniors.

Des initiatives sont actuellement mises en place pour tenter de pallier ces entraves à la mobilité. 16 expérimentations de solutions de transports autonomes et accessibles à tous sont en ce moment, menées notamment par PSA, Renault, Valéo, Transdev, Keolis ou la RATP. Ces expérimentations ont vocation à devenir complémentaires du réseau déjà en place et à couvrir les zones rurales et urbaines.

Une perspective innovante qui pourrait, dans les années à venir, aider à combattre l’isolement des personnes âgées. 

A lire aussi


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -