Agevillage

Edito : Mortelles salles de bain

Plus mortelles que la route


Partager :

C'est le ministre du Logement Julien Denormandie qui le dit : il y a plus d'accidents mortels de la vie courante (plus de 9 000 par an) que sur les routes.

Ces accidents ont souvent lieu dans les salles de bain. Aussi le gouvernement va-t-il mobiliser un milliard d'euros « pour rénover et transformer 200 000 salles de bain, pour enlever la baignoire et y mettre une douche », selon le Journal du dimanche. Soit une aide de 5000 euros maximum par foyer (selon conditions).

La rédaction d'Agevillage vous rappelle cette semaine comment éviter les chutes dans les salles de bain adaptées.

Des salles de bain, dans des domiciles qui s'adaptent donc à l'évolution des fragilités, des situations de handicaps, des pathologies.

Des domiciles dans lesquels des professionnels peuvent venir prendre le relais des aidants : les expérimentations commencent officiellement en France, découvrez-les et utilisez-les.

Des domiciles desquels on peut sortir pour des accueils de jour, moments de ressourcement pour les uns, de répit pour les autres. Ils répondent à un cahier des charges : à découvrir et utiliser eux-aussi.

Et oui, pour bien vieillir, pour aider à vieillir debout continuons de nous informer : voir à Marseille cette application qui permet de maintenir le fil entre les aidants et les personnes aidées. Anticipons le besoin de protection juridique (curatelle, tutelle) avec le mandat de protection future qui a été repensé. Découvrons les pistes de répit quand on bénéficie de la PCH (Prestation de compensation du handicap). Développons notre activité physique avec le foot adapté cette semaine. Investissons-nous dans des activités intergénérationnelles : ça marche !

Un maître mot se dégage : anticiper... jusqu'au bout de la vie et même après (avec ce "guide obsèques").

Adaptons nos salles de bain, nos domiciles, nos accueils, nos vies, nos territoires.
Pour vieillir debout, jusqu'au bout.

Nous avons réussi à réduire considérablement les morts sur les routes. Nous pouvons faire de même pour les accidents de la vie courante.

A nous de jouer, individuellement et collectivement !


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

NOVALIE

06/05/2019 17:05

MME


Vous ne parlez pas des 'accidents' mortels qui ont lieu dans les salles de bains dans les EHPAD liés à la présence de robinets non thermostatiques, à des températures de l'eau supérieures à 50 degrés qui tuent des résidents..... Combien coûte un robinet thermostatique pour sauver un résident ?




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -