Agevillage

Colocations et habitats intermédiaires entre le domicile et l’ehpad

Avec les Marpa, béguinages, résidences


Partager :

Entre le domicile historique et l’établissement pour personnes âgées dépendantes, des solutions d’hébergement adaptée alternatives se déploient y compris pour les personnes fragilisées.


Connaissez-vous les petites unités de vie comme les Marpa ? Elles veulent faire école avec le film Vivre ensemble que nous raconterons la semaine prochaine.

Connaissez-vous les béguinages, les résidences services seniors, résidences autonomie ?

Et quand les citoyens ne s'y retrouvent pas, certains ont décidé d’inventer de nouvelles formes d'habitats.

Le Réseau Habitat partagé et accompagné accompagne les porteurs de projets comme ceux du collectif Lachpa.
Ils ont décidé d’inventer et de cogérer le lieu de vie de leur vieillesse, participatif, citoyen, écologique et abordable économiquement.

C'est le cas des Babayagas à Montreuil en région parisienne fondée par des femmes. Ce concept a fait des petits comme ces boboyakas près de Bordeaux rassemble une bande d'amis soixant-huitards.

A côté de la colocation existe aussi la coopérative d'habitants Chamarel-Les Barges du nom d’un quartier de Vaux-en-Velin, en région Rhône-Alpes. Voir le reportage sur ces initiatives sur France Inter ce 18 mai.

Le réseau de colocations Age&Vie né en Franche-Comté propose déjà 50 maisons intergénérationnelles et veut tripler son offre de colocation d'ici 5 ans.

Le réseau s’est adossé au groupe Korian, la Banque des Territoires (Caisse des Dépôts), le Crédit Agricole et répond aux attentes de nombreux maires très moteurs.

Ces habitats répondent aux normes HQE (Hautes Qualité Environnementales).

Des familles habitent aux étages et au rez-de-chaussée deux fois huit personnes âgées fragilisées vivent dans leurs chambres de 30m2 donnant sur le jardin autour d'un lieu de vie collectif.

Ces personns âgées, fragilisées sont accompagnées de six auxiliaires de vie dont certines vivent dans la structure.

Les maires de villages ruraux mais aussi de plus grandes villes se bousculent pour déployer cette offre sur leur territoires : Ages&Vie est une réponse appréciée par les habitants qui vieillissent, tout en maintenant l’emploi local. Le tarif d'accès s'élève à 1550 euros par mois une fois les aides déduites (APA...).


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -