Agevillage

Vis ma vie : immersion d'octo plus en clinique de soins de suite

Et la vie entre et après les soins ?


Partager :

Treize témoins observateurs, adhérents de l’Old Up, les «octo plus», se sont immergés en binôme sur 24 heures dans la vie de sept cliniques SSR. Ils ont interviewé 70 personnes (patients entrants, sortants, les personnels).
L’enjeu : mieux connaître les besoins, les attentes et faire évoluer la prise en soin quotidienne, y compris la nuit, et rendre le vieillissement enviable en donnant du sens et du lien à ceux qui le vivent souligne Marie-Françoise Fuchs, présidente d’honneur d’Old Up.



Des satisfactions et des améliorations demandées

L’appréciation et très positive sur les soins et l’attitude des personnels et des points d’amélioration sur le cadre de vie sont identifiés avec un manque de convivialité entre les patients.

L’étude invite à réinterroger l’animation, les propositions d’activités face à l’apathie sur 24 heures et l’ambiance des temps repas.

Entre les séances de rééducation, que se passe-t-il ?

Quid de l’intimité, notamment en chambre double ?

La nuit, les visiteurs en immersion apprécient le calme et les présences professionnelles face aux angoisses, mais pointent aussi les dérangements des autres patients désorientés.

Quant à l’accompagnement du retour à domicile : où aller, comment ? Les visiteurs salue l‘importance des assistantes sociales.

Le regard approfondi de personnes potentiellement concernées

Le protocole d’observation a été coconstruit jusque la formation des visieurs/observateurs/interviewers. Les appréhensions des professionnels ont été levées.

Voici quelques pistes d’améliorations proposés par les visteurs/observateur en immersion pour le cadre de vie et inciter à sortir de la chambre :

- Installer des petits salons pour favoriser les rencontres, les activités en petits groupes,
- Renforcer les connaissances des solutions de retour à domicile : affichages, documentations, ateliers animés aussi par des patients, des aidants "experts", avec des jeux de société…
- Ouvrir un champ participatif, avec des présences auprès des personnes, avec les surprises de la beauté, de l’art, le partage des décisions, faire « avec » et non faire « pour ».

Cette méthodologie qui mobilise des personnes potentiellement concernées par la prise en soin, va se déployer dans d’autres structures comme les Ehpad, établissements pour personnes âgées dépendantes. Les bénévoles de Old Up ont demandé de s’immerger dans deux Ehpad labellisés Humanitude notamment.

A suivre !

A retrouver sur les sites www.oldup.fr et www.korian.com


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -