Agevillage

(Re)devenir célèbre à 72 ans : à Bordeaux, le rêve devient réalité


Partager :

Au Petit Trianon, à Bordeaux, l’accompagnement des résidents prend les envies de chacun comme point de départ. Henri Carpentier, 72 ans, en a exprimé une : devenir célèbre. Aujourd’hui, c’est chose faite, puisque l’homme court les stations de radio pour son clip, Sauvage. Retour sur un rêve devenu réalité.


Marin, baroudeur, mais aussi chanteur. Henri Carpentier, qui a intégré la maison de retraite du Petit Trianon il y a un peu plus de trois ans, a vécu mille vies.

Présentateur à l’ORTF en 1964, il a aussi enregistré deux disques dans les années 1990. Et c’est par la chanson qu’il revient aujourd’hui, sous le nom de Kaapi, pour capitaine, en hommage à son passé de loup de mer.

Un projet un peu fou, celui de ressortir l’une de ses anciennes chansons, Sauvage, et de tourner un clip avec Claire Soubrier, une artiste plasticienne bien connue dans l’établissement.

Elle y a notamment mené en 2017/2018 le projet photo La beauté c’est les autres, une série d’entretiens et de portraits de résidents portant sur leur rapport à la beauté.

« Un témoignage éclairant sur le regard des personnes âgées sur elles-mêmes », raconte le directeur de la structure, Laurent Betato.

Pour le clip de Sauvage, la rencontre entre Kaapi et Claire Soubrier a été déterminante.

Une histoire d’individus, mais aussi collective : « à travers ce projet, tous les autres participent », explique le directeur. « La chorale reprend notamment la chanson tous les vendredis ».

La chorale du Petit Trianon accompagnera d’ailleurs Kaapi lors de son prochain concert fin juin, lors du festival Grand parc en scène.

Et ensuite ? Une projection s’organise au cinéma du quartier, pour revenir sur l'aventure La beauté c’est les autres et Sauvage.

Quant à Henri Carpentier, il a entame l’écriture du roman de sa vie, et a déjà achevé 280 pages.

« Nous l’accompagnerons aussi pour la publication », sourit Laurent Betato.

Gros plan sur le Petit Trianon


Situé dans le quartier du Grand Parc à Bordeaux, cette structure associative associe un Ehpad de 50 logements habilités à l’aide sociale, une résidence service de 25 appartements, un service d’aide à domicile et deux espaces ouverts aux personnes âgées du quartier : l’Espace senior (pour des temps de convivialité et des repas partagés) et le Pôle ressources (ateliers de prévention, sport adapté, télémédecine…). Il est engagé vers le Label Humanitude.

Voir le clip Sauvage



Crédit photo : Claire Soubrier,


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Sophie L

28/05/2019 14:05

initiative hors du commun


très beau clip, très beau projet qui sort des sentiers battus




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -