Agevillage
  >   Actualités  >     >   "Apprendre à mourir&qu...

"Apprendre à mourir" d'Emmanuel Hirsch, paru chez Grasset

"Je ne savais pas que je pouvais encore être aimé"


Partager :

Apprendre à mourirComment accompagner la vie jusqu’au bout, lorsque la médecine a déclaré forfait ? Telle est la question que pose, nous pose Emmanuel Hirsch dans cet essai. Une leçon de méditation non pas sur la mort mais sur la vie. « Il nous faut pouvoir nous consoler de l’existence sans considérer que le dernier devoir consiste à congédier la vie. »


« Il ne s’agit en aucun cas d’adopter des postures morales, de clamer les grandes vertus sur le promontoire des idéaux, de lancer des anathèmes, de fustiger les fervents d’une « mort dans la dignité » promue comme le catéchisme du temps présent. J’estime plutôt nécessaire de contribuer à l’exigence d’un débat qui ne saurait se résoudre à déterminer des normes et des règles conformes à ce que serait, en l’occurrence, « une bonne solution, cette « bonne mort » tellement prisée et convoitée de nos jours par ceux qu’elle inquiète tant. » dit Emmanuel Hirsch dans son avant-propos.

Dans le contexte de médiatisation outrancière de certaines fins de vie, l’auteur tente d’ouvrir la voie vers d’autres approches que la « solution finale »  lorsque nous sommes confrontés à la mort inéluctable, lorsque nous rencontrons brutalement la spécificité de l’existence humaine, sa finitude.
« Nous » dit Emmanuel Hirsch tout au long de sa réflexion. C’est à nous tous que l’ouvrage s’adresse. Nous, membres de sociétés qui ont éludé la mort, la nient. « Nous » est à la fois celui qui nous précède dans la mort, que le soignant, le proche qui l’accompagne.

C’est dans un espace-temps où plus rien n’est supportable pour personne
que nous convie l’auteur, qu’il invite à réfléchir. « La dignité humaine en appelle à une réflexion intègre et courageuse qui se refuse aux complaisances de la compassion, ou au moralisme des positions intransigeantes et dogmatiques qui prétendent imposer leur vérités ».

C’est le droit de vivre dans la dignité jusqu’au bout sans restriction que revendique pour nous tous Emmanuel Hirsch qui invite à « Apprendre à mourir » en sollicitant nos responsabilités humaines et sociales « Au-delà de controverses qui ont malgré tout permis à la France d’engager une politique favorable au développement d’une culture des soins palliatifs et de légiférer en 2005 avec intelligence et subtilité pour reconnaître précisément le « droit des malades » en fin de vie ».

"Accompagner, c'est pouvoir offrir une vraie qualité de présence et d'écoute afin que la personne puisse trouver et mobiliser en elle ses propres ressources et vivre sa réalité à sa manière". (témoignage de soignant). "Je ne savais pas que je pouvais encore être aimé.." confiait "Un patient, les yeux souriants et apaisés après plusieurs semaines traversées de révolte, de haine et de chagrin".

C'est au coeur de cette relation, dans ce temps ignoré que nous convie Emmanuel Hirsch, avec justesse. A lire absoluement.

Emmanuel Hirsch, directeur de l'Espace Ethique AP-HP, est professeur d'éthique médicale à l'Université de Paris Sud 11

Pour rejoindre le collectif  "Plus digne la vie" et signer le manifeste

Pour commander l'ouvrage Apprendre à mourir


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -