Agevillage

Annie Girardot, la mémoire de ma mère par Giulia Salvatori

Travailler pour vivre et témoigner


Partager :

Annie GirardotGiulia Salavatori est la fille de la célèbre comédienne Annie Girardot qui développe depuis de longues années la maladie d'Alzheimer,  diagnostiquée officiellement début des années 2000.

Giulia SAlvatori décrit l'histoire de sa famille, marquée par l'absence de père, la deuxième guerre, et surtout la vie d'artistes de ses parents comédiens des années 60 à nos jours, entre Rome et Paris.
La vie agitée de ses célèbres parents semble renforcer les difficultés que cette fille (comme de nombreux aidants) a rencontré lors des différentes phases de la maladie

1. Déni de l'affection, de ses symptômes (perte d'équilibre, oublis) qui finit par faire dire au milieu cinématographique que "la Girardot est alcoolique".
Comment surmonter la "honte" ?

2. Annonce du diagnostic. Colères voire révolte de cette fille qui se souvient des absences de sa mère lorsqu'elle était enfant. Moments très durs : douleurs physiques d'Annie Girardot dûes à son histoire mais aussi aux médicaments, regards de haine de cette mère envers sa fille jugée  "autoritaire", problèmes d'argent

3. Découverte des lieux d'accueil des malades jugés "insupportables" pour la fille,

4. Organisation de la vie quotidienne au domicile, mais aussi en tournée, avec des professionnels compétents.

L'amour, les relations mère-fille  triomphent des obstacles. Les projets artistiques se poursuivent. Annie Girardot, très soutenue et entourée, tourne encore aujourd'hui. Sur un plateau de cinéma, les yeux de cette dame âgée, fragile, s'éclairent soudain au mot "moteur". L'équipe est bluffée par son talent.

Giulia Salvatori a souhaité témoigner des difficultés, de la réalité de la maladie. Elle évoque aussi les moments de joie, de bonheur,  tout simple. Elle se veut "porte la parole" des familles, des aidants, des malades.
Annie Girardot témoigne de la vivacité, de la sensibilité de ces personnes malades, qu'il s'agit d'accompagner dignement.  

Annie Girardot, la mémoire de ma mère
Giuila Salvatori
Edition Michel Lafon
308 pages
18.50 euros
Pour commander en ligne


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

MNEIGE

25/11/2009 00:11

AG


elle est aujourd'hui AG... et merci GIUILA, pour l' hommage que vous rendez à votre maman, cette grande dame qui nous a souvent fait rire, mais aussi pleurer. merci et bon courage. et merci pour votre livre.



josy

14/08/2009 19:08

LA GIRARDOTE


je viens de terminer ce livre ,prenant, poignant , je l\'ai lu d\'une traite . ANNIE est une grande dame, mais vous en etes une aussi GIUILA.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -