Agevillage

AXA plaide pour une assurance dépendance obligatoire

Selon Henri de Castries son PDG


Partager :

Lors d'un colloque organisé par l'Institut de l'entreprise, le président du directoire d'AXA a expliqué pourquoi face au « risque social montant » que constitue la dépendance, une assurance obligatoire serait une réponse efficace et solidaire.

Face au "principal risque social montant" que constitue la dépendance, Henri de Castries a défendu "l'idée d'une assurance obligatoire", le mardi 9 février.
Sachant que le financement de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) est "insoutenable pour les départements" et que les contrats d'assurance actuels ne concernent que "ceux qui ont les moyens", il faut, selon le président du groupe AXA, "passer à autre chose", à savoir une couverture universelle qui "fait jouer les solidarités" et permet de solvabiliser la demande".

Dans un tel dispositif, une cotisation d'une dizaine d'euros par mois à partir de 40 ans permettrait de couvrir en cas de dépendance lourde soit un "reste à financer" qui tourne en moyenne autour de 1000 à 1500 € par mois. Et, s'il revient aux pouvoirs publics "de décider ce qu'ils veulent faire", un dispositif du type RC/Assurance automobile serait, selon Henri de Castries, "une approche plus moderne" qu'une articulation entre un socle public et l'assurance privée.

Le rôle de l'Etat serait alors d'aider les plus démunis à pouvoir accéder à cette assurance. Jusqu'à présent, seul le PDG d'Aviva France, Jean-Pierre Menenteau, s'était prononcé pour une couverture dépendance obligatoire.

Cette position rejoint celle du ministre Xavier Darcos à la journée des Echos le 10 mars 2010.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -