Agevillage
  >   Actualités  >     >   L'Assurance maladie lance u...

L'Assurance maladie lance un programme de prévention des maladies cardio-vasculaires

Pour les assurés et leur médecin


Partager :

L'Assurance maladie lance un nouveau programme de prévention des maladies cardio-vasculaires, 1ère cause de prise en charge à 100 % (18,7 milliards d'euros). Les maladies cardio-vasculaire causent 147 000 décès par an (2ème cause de décès en France).
Le programme va informer individuellementaux 2,3 millions d’assurés et leurs médecins.


Les facteurs de risque qui mobilise l'Assurance maladie :
- la consommation d’alcool,
- le tabagisme,
- la sédentarité,
- le surpoids et l’obésité,
- l’hypertension artérielle,
- le diabète,
- la dyslipidémie, c’est-à-dire l’excès de cholestérol (LDL).

Programme individualisé
> Les hommes entre 35 ans et 45 ans et les femmes entre 45 et 55 ans seront contactés de façon systématique tous les 5 ans.
> Les hommes de 50 à 65 ans et les femmes de 60 à 75 ans sernt contactés à l’occasion d’une prescription de bilan lipidique.

Pour en savoir plus : se connecter sur le site de l’Assurance Maladie : www.ameli-sante.fr. Il contient
- des informations pédagogiques sur les maladies cardiovasculaires et les facteurs de risque (tabac, hypertension, cholestérol…),
- des vidéos pour les aider à comprendre le fonctionnement du coeur et des artères,
- des conseils sur les moyens de prévenir ces maladies,
- des tests pour évaluer leurs connaissances,
- des témoignages
- la liste des médecins et des spécialistes près de chez eux.

Espace « Professionnels de Santé »
Les médecins, professionnels disposeront de
- brochures de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), à remettre à leurs patients.
Elles peuvent servir de support de dialogue avec les patients sur l’arrêt du tabac, l’alimentation et l’activité physique. Ces brochures proposent aux patients des conseils pratiques pour faire évoluer leurs comportements quotidiens.
- Une table SCORE pour évaluer le risque à 10 ans de décès cardiovasculaire pour son patient.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -