Agevillage

Assurance dépendance, prévoyance : les chiffres 2010

Hausse légère du nombre de personnes assurées contre la dépendance


Partager :

La Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA) et le Groupement des mutuelles d’assurance (GEMA) ont publié lundi 11 octobre  publient les résultats de l’enquête faisant le point sur le marché des contrats prévoyance à fin juin 2010. Les contrats obsèques, dépendance, « Madelin » et GAV enregistrent des chiffres en nette hausse.

Prestations en hausse pour les contrats dépendance
A la fin du mois de juin 2010, 1,9 million de personnes étaient couvertes par un contrat dépendance en garantie principale. Les cotisations collectées au cours des douze derniers mois sont en progression de 2 % en un an pour représenter un montant global de 414,1 millions d’€. Le nombre de personnes couvertes par un contrat d'assurance dépendance (en garantie principale) a légèrement augmenté de 1,6% en 2010 mais le mouvement tend à se ralentir depuis 2008,

Les chiffres du contrat obsèques
Le contrat obsèques (épargne qui protège des dépenses liées au décès) affiche sur les 6 premiers mois de l’année une hausse d’environ 236 000 produits. Ainsi, le nombre de contrats d’assurance obsèques en cours dans les sociétés d’assurances s’élève à 2,6 millions, soit une progression de 11 % sur un an avec une collecte dans le même rythme de 1 milliards d’€.

Prévoyance : le contrat Madelin
En ce qui concerne, le placement prévoyance des professions libérales "Madelin", celui ci présente à juin 2010 une hausse de 116 000 contrats. L’enquête FFSA/GEMA indique que cette croissance témoigne d’une reprise de l’activité après une année 2009 en baisse de 3 %. Le nombre total d’adhésions en cours atteint 1 551 000, soit une augmentation de 6 % sur un an. Les cotisations collectées au cours des douze derniers mois représentent un montant de 1,3 milliard d’€ (+ 6 % en un an).

Prévoyance : GAV, Garanties Accidents de la Vie
Produit mis sur le devant de la scène ces dernières années, La GAV (Garanties Accidents de la Vie) représentent 3,3 millions de contrat en cours dans les sociétés d’assurances à fin juin 2010, soit un nombre en hausse de 8 % sur un an. Au cours des six premiers mois de l’année, le nombre d’affaires nouvelles connaît une hausse soutenue (+ 16 %). Le montant global des cotisations annualisées s’élève à 529,1 millions d’€, en hausse de 10 % en un an.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Agevillage

21/10/2010 11:10

Alice au pays de l'assurance dépendance


Bonjour, Vous pouvez également lire "Alice au pays de l'assurance dépendance" une chronique de Florence Leduc : http://www.agevillagepro.com/actualite-2511-1-Politique.html

Cordialement, Agevillage



doudou

20/10/2010 22:10

les chiffres sont incomplets


je persiste et signe....j'ai lu l'article que vous citez mais il ne dit rien des causes des refus des assureurs et c'est là que se situe le problème...



MARITE

19/10/2010 23:10

comme doudou


Je pense comme doudou que tous ces contrats sont opaques et que les rentes sont tellement maigres au final qu'elles ne permettront pas le maintien à domicile qui est le désir principal de tout un chacun. C'est malheureusement encore des produits financiers propres à enrichir le capital et non pas la solidarité.Produits qui vont se retrouver en bourse et qui risquent fort de ne servir qu'à engraisser les mêmes assureurs et banquiers et tout va recommencer....



Agevillage

19/10/2010 15:10

réponse à doudou


Bonjour, Pour avoir une idée de nombres de rentes distribuées, je vous invite à consulter notre article : http://www.agevillage.com/article-7057-1-3-millions-d-assures-dependance-en-2010-mais-15-000-rentes-distribuees.html  La rédaction d'agevillage



doudou

18/10/2010 21:10

combien de contrats servis ?


les chiffres qui seraient intéressants sont ceux qui nous indiqueraient combien de contrats ont été servis aux assurés devenus dépendants et qui ont demandé la mise en jeu du contrat qu'ils avaient signé....ces chiffres-là restent inconnus comme les difficultés ou les refus rencontrés par les assurés; celui-ci, pas assez dépendant pour l'assureur, celle-ci qui fait encore un petit peu sa toilette, là le médecin expert consulté s'oppose à la mise en jeu du contrat....




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -