Agevillage

Un centenaire sur deux vit à domicile

Les centenaires vivent de plus en plus en solo


Partager :

L'étude Insee Première d'octobre 2010 consacrée aux centenaires révèle qu'à 100 ans, une personne sur deux vit à domicile, tandis que l’autre moitié vit en institution. L’espérance de vie sans incapacité progresse, et dans ces conditions, la vie à domicile augmente : en 2007, 49 % des centenaires vivent à domicile, contre 47 % en 1999.

La majorité de ceux qui vivent à domicile habitent seuls indique l'Insee dans une étude Insee Première d'octobre 2010 et ce mode de vie a augmenté pour les centenaires au cours des dernières années. Par ailleurs, 4 % sont en couple en 2007, les autres (18 % des centenaires) sont logés avec une autre personne que leur conjoint, la plupart du temps un de leurs enfants. Ce partage du toit avec d’autres personnes qui touchait 24 % des centenaires en 1999, tend à reculer. En 2007, les centenaires vivent plus qu’avant en solo ou en couple.

La proportion de personnes vivant à domicile diminue avec l’âge. Ce mode de vie reste toutefois fréquent, même aux âges les plus avancés. Il peut sembler étonnant que la vie à domicile soit encore fréquente à 100 ans, mais seule une minorité de personnes parviennent à atteindre cet âge et ce sont, évidemment, les plus en forme et donc les plus susceptibles de résider à domicile. Par exemple, parmi les femmes âgées de 97 ans en 1999 qui vivaient seules à domicile, 54 % ont fêté leur centième anniversaire, alors que ce n’est le cas que de 36 % de celles qui résidaient en maison de retraite.

Vivre à la maison malgré des limitations dans ses mouvements
Avant 100 ans, la vie à domicile est le mode de vie majoritaire : neuf octogénaires sur dix habitent encore chez eux ou chez leurs enfants
et c’est encore le cas de deux tiers des nonagénaires. Pourtant, d’après l’enquête Handicap-santé, la moitié des nonagénaires, vivant à domicile ou en institution, rencontrent en 2009 beaucoup de difficultés pour exécuter seuls au moins une des tâches suivantes : se laver, s’habiller, couper sa nourriture, se servir à boire, manger ou boire. Parmi les nonagénaires évoquant ces difficultés, 44 % vivent en maison de retraite, 29 % habitent à domicile en couple ou avec leurs enfants et 27 % vivent seuls. La vie à domicile est surtout le fait de personnes valides, ou alors aidées. Parmi les nonagénaires qui vivent seuls malgré des difficultés sévères d’entretien personnel, 92 % reçoivent une aide professionnelle et 26 % une aide de leur entourage pour réaliser ces tâches.
Les hommes sont plus souvent à domicile

Centenaires, les hommes résident bien plus souvent à la maison que les femmes : 68 % d’entre eux, contre 46 % des femmes. Les hommes centenaires sont certes plus fréquemment en couple, ce qui favorise leur maintien à domicile. Mais même lorsqu’ils ne sont pas mariés, ils vivent davantage seuls à domicile (42 % contre 27 % pour les femmes) plutôt qu’en institution. À âge donné, les hommes déclarent moins de gênes physiques que les femmes. Ces dernières sont davantage touchées par des maladies qui engendrent des incapacités comme des troubles mentaux ou des maladies ostéo-articulaires.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -