Agevillage

Pages de vie en maison de retraite : regards croisés résident, famille et directeur


Partager :

Pages de vie en maison de retraiteCet ouvrage pratique est à mettre en toutes les mains : celles des résidents(*) actuels ou futurs de maison de retraite, proches, familles, professionnels de la gérontologie.

Cet ouvrage à quatre mains apporte à la fois
- le témoignage de la fille (Géraldine Elschner) d'un résident (Victor) qui entre en établissement car avec son épouse (Gisèle), malade Alzheimer. Ils ne parviennent plus à vivre à leur domicile.
- les analyses, réflexions, conseils, expériences d'une ancienne directrice devenue consultante : Annie Duponchelle.

Eclairant ("Le dernier tour de clé" - "Et moi dans tout ça !"), direct ("sous globe", "entrer sans frapper"), émouvant ("en finir ?"), le témoignage très bien écrit de Victor est complété des réflexions et propositions professionnelles et concrètes (approches relationnelles comme l'Humanitude, le clown relationnel, le Snoezelen, la Validation) toujours en interrogation sur les valeurs, le "sens de la vie dans l'établissement".

Ces lieux de vie héritent d'une histoire, incarnent ou non des valeurs (citoyenneté, dignité, estime de soi et de l'autre) et s'inventent chaque jour au gré des désirs et en-vies des uns et des autres (L'implication dans les conseils de la vie sociale)

Préfacé par Joëlle Le Gall (FNAPAEF : personnes âgées et familles) et Pascal Champvert (AD-PA : directeur d'établissements et services) qui ont fondé une même association : AVVEC (Vivre et vieillir ensemble en citoyen), cet ouvrage donne à voir des réalités parfois difficiles ("La becquée" - "La toilette") et appelle à dépasser la "culpabilité" pour interpeller notre société, et ceux qui nous gouvernent, à écouter le message de Victor, de Gisèle  : inventer demain pour vivre, vieillir et mourir debout, en citoyen  !

Pages de vie en maisons de retraite
Annie Duponchelle Géraldine Elschner
Editions chronique sociale - nov 2010
12.90
Pour commander en ligne

(*) Ndlr :  contrairement à l'ouvrage, et selon les recommandations de l'Académie Française interrogée par la FNADEPA : résident de maison de retraite prend un "e" et non un "a". Voir l'article sur www.academie-francaise.fr


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

ugtkv

16/11/2010 02:11

résident


A propos de votre note de bas de page : libre à vous d'appliquer l'orthographe simplifiée édictée par l'Académie française. Mais je pense que votre site comportera alors de nombreuses fautes. Ouvrage intéressant, à part ça.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -