Agevillage
  >   Actualités  >     >   Dijon, labellisée "Vil...

Dijon, labellisée "Ville amie des aînés" par l'OMS, rend compte de sa politique transversale

DIVAA (comme Dijion Ville Amie des Aînés)


Partager :

Dijon ville amie des aînésFrançois Rebsamen, sénateur maire de Dijon a présenté fin avril les résultats des groupes de travail participatifs "Dijon Ville amie des aînés" réalisés avec la participation de plus de 300 dijonnais. Cette rencontre permettait de faire un point d'étape sur la démarche et d'annoncer les premières orientations et actions retenues dans le cadre d'une politique de l'age active et solidaire.

Pour rendre la ville plus attractive aux seniors la nouvelle politique dijonnaise s'oriente vers 4 axes forts : l'évolution de l'office des personnes âgées,  la mise en place d'une maison des seniors, la création d'un observatoire de l'âge, la participation citoyenne des aînés.
Dijon avait été primé en 2010 lors du Concours national des villes piloté par la Caisse des dépôts et Consignation. Une initiative pour que les ainés restent aux coeurs des villes et des territoires, selon Nora Berra, ancienne secrétaire d'Etat chargée des ainés.


Labellisée en octobre 2010 "Villle amie des aînés" par l'Organisation mondiale de la santé -OMS- (voir le guide mondial du label),
Dijon qui travaillait déjà à rendre la ville plus accueillante pour les seniors, a organisé  entre novembre 2010 et février 2011 des ateliers pour que les habitants, entourés de professionnels et d'experts contribuent directement à l'amélioration de la politique municipale.





Le 29 avril dernier, François Rebsamen, a présenté les premiers axes de travail préfigurant une nouvelle politique de l’âge
de sa ville. Quatre enjeux forts structurent son ambition.
- La mise en place d’un Observatoire de l’âge permettra d’anticiper, d’innover et d’assurer le suivi des politiques initiées par la ville en partenariat avec l’OMS et les différents acteurs.
- L’évolution de l’Office des personnes âgées de Dijon (Opad), sera un outil indispensable de la participation sociale des aînés dijonnais.
- La création d’une Maison des seniors constituera un lieu unique de ressources pour tous les Dijonnais ; elle permettra de s’informer,
de faciliter les démarches, d’échanger et de développer des rencontres dans un cadre convivial et agréable.
- Un travail de fond sur la thématique de la participation citoyenne en collaboration avec les partenaires professionnels et les habitants facilitera la poursuite de la réflexion et le développement de projets.


Une réelle volonté du mieux vivre ensemble dans la ville, au delà du défi du vieillissement. Tel est le double enjeu de la démarche de la ville. Pour devenir plus accueillante aux seniors et ainsi assurer les meilleures conditions de vie à tous, la ville a choisi d'améliorer son enironnement. il s'agit d'un projet global de politique de la ville et d'aménagement du territoire.

La démarche "Ville amie des aînés est novatrice et transversale. Elle aborde en effet des aspects aussi divers que : transports, habitat, participation citoyenne, activités et loisirs, sanrté, solidarité, formation et emploi, activité bénévole, information et communication, accessibilité aux services publics.

En savoir plus par le Magazine de la ville de Dijon de Mai 2011


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

jeanne Créach

11/05/2011 09:05

prise en charge des malades chroniques


mon mari, diagnostiqué M de parkinson en 1968 a été renvoyé de l'HAD de la Croix Rouge où il était depuis 4 ans ; c'est le cas de tous les malades chroniques.. que va-t-on en faire. Je demande au minimum la PERMANENCE des SOINS - j'attends une réponse d'une lettre envoyée à Roselyne Bachelot et aux autorités locales ; prefet, ARS le 19 avril !




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -