Agevillage

6 octobre : journée nationale des aidants – Le gouvernement invite à valoriser toutes les initiatives

"Agir tous ensemble"


Partager :

6ème journée des aidantsLe 6 octobre 2011, un peu partout en France seront organisées diverses manifestations : colloques, forum, cafés-débats, stands d’information, formations… en faveur des aidants, lors de la journée nationale qui leur est consacrée.

"Cet évènement permettra de valoriser l'action de ces millions d'aidants qui doivent se sentir reconnus et soutenus dans leur action". indique une lettre émanant  conjointement du ministère du travail de l'emploi et de la santé et du des solidarités et de la Cohésion sociale et signée de Xavier Bertrand et Roselyne Bachelot ainsi que par leur(s) collaboratrice(s), respectivement ; Nora Berra, Marie-Anne Montchamp et Claude Greff. 

Retraités ou en activité professionnelle, seul(e)s ou à plusieurs des millions de personnes accompagnent dans leur vie quotidienne par une aide matérielle et/ou financière et par un soutien moral des millions de personnes vulnérables de tous âges confrontées à la maladie, à l'invalidité, au handicap lié ou non à l'âge. Grâce à ces aidants afmiliaux, amis, voisins, ainsi qu'à la solidarité nationale et aux professionnels des structures adaptées ces personnes vulnérables peuvent continuer à vivre chez elles rappellent les ministres.

"Nous comptons sur vous pour organiser le 6 octobre prochain, partout en France, des manifestations en faveur des aidants : colloques, forums, cafés-débats, stands d’information, formations ... Un site Internet dédié à la Journée nationale des aidants sera mis en ligne fin août afin de diffuser l’information sur vos manifestations et valoriser vos initiatives.

Un formulaire est mis en ligne sur le site du ministère de la cohésion sociale pour faire connaître les manifestations :
télécharger

Lors de l’édition 2010, des groupes de travail ont rassemblé associations, professionnels des services, institutions, mutuelles, caisses de retraite et fondations. Des pistes d’action ont été identifiées. Les réflexions se sont poursuivies dans le cadre du débat national sur la dépendance où la question des aidants a été "l’un des axes forts des interventions".

La Journée nationale des aidants 2011 sera l’occasion de sensibiliser et de "mobiliser plus largement l’ensemble de nos concitoyens, des professionnels des services, des institutions, des entreprises et des associations. Elle sera l’occasion de mettre en valeur les initiatives innovantes sur le terrain : solutions de répit, plateformes d’information et de conseil, formations, prévention santé, aménagements du temps de travail, groupes d’entraide …"

Tous ensemble, chacun dans son lieu de vie, de travail ou d’engagement bénévole, nous pouvons agir pour faire connaître, valoriser et soutenir les aidants afin de mieux accompagner et apporter un réconfort aux plus vulnérables d’entre nous.

Télécharger le formulaire en ligne

En savoir plus sur la journée nationale des aidants : liste des manifestations prévues et dépot d'initiatives


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Une famille

04/09/2011 20:09

Paradoxe?????


"Agir tous ensemble" bien sûre que OUI. On ne peut effectivement que souhaiter que tous les intervenants "Gouvernement - professionnels- aidés - aidants familiaux, bénévoles" agissent en partenariat. L'année dernière un forum avait été ouvert. De nombreux témoignages d'aidants familiaux avaient reflété de façon très concrète ce qu'implique pour un proche l'accompagnement d'un enfant ou d'un adulte malade et (ou) handicapé. Implication tout à la fois affective, physique, sociale, psychologique et financière. Certes ces témoignages ont été restitués lors de "la journée nationale", mais on peut se demander ce que cela a changé dans le quotidien de la majorité des " aidants familiaux" et des "aidés" ? Comme l'ont démontré la plupart des témoignages ce "rôle d'aidant" est à "multiples casquettes" et peut aller jusqu'à devoir pratiquement agir pour diverses raisons ( notamment financières) en lieu et place de professionnels. Même si cela ne devrait pas être, c'est belle et bien la réalité. N'y a-t-il pas un réel paradoxe à "proclamer " une journée nationale des aidants et en même temps diminuer les aides des services à domicile et à reporter le 5ème risque aux calendes grecques. Dans un cas comme dans l'autre ce sont les aidés et les aidants familiaux et professionnels qui en font et (ou) en feront les frais. Qui plus est, dans les années à venir l'évolution sociétale (vieillissement de la population, familles géographiquement et socialement dispersées, autre notion de la famille etc...) risque de changer la donne. On peut donc aussi se demander qui seront les aidants de demain ? Une journée nationale "des aidants" pourquoi pas si elle peut aboutir pour le plus grand nombre à un meilleur accompagnement au quotidien des "aidés" et donc à un allègement de la "charge" reposant souvent par la force des choses sur "les aidants familiaux". Cela dit, la prise en compte du rôle des aidants familiaux ne peut se réduire à mon sens uniquement à cette journée spécifique .




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -