Agevillage

Lutte contre la maltraitance : une politique gouvernementale au Québec


Partager :

Marie BeaulieuAu Québec comme dans le monde entier, on s'inquiète du phénomène de maltraitance des plus âgés. Lors du colloque du Droit de Vieillir à Dijon en janvier 2012, onze pays sont venus échanger sur leurs recherches, leurs pratiques.
Marie Beaulieu, titulaire de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées, à l'université de Sherbrooke, a présenté la situation au Québec.

Face aux besoins : un  Plan gouvernemental de 16 millions d'euros sur 5 ans (2010 à 2015)

Ce plan de lutte contra la maltraitance envers les aînés mobilise tout le gouvernement : 13 ministères sont concernés car "la maltraitance est transversale" explique Mme Beaulieu (santé, habitat, aides sociales, finances, tutelles...)
Le plan n'a pas cherché à créer de nouveaux services mais à renforcer le continuum de prise en charge (pour éviter les redondances et renforcer l'efficacité de la lutte et des actions de prévention).
Le gouvernement s'est doté d'une enveloppe budgétaire de 16 millions d'euros sur 5 ans (Pour 1,4 millions d'aînés) autour de quatre grands axes et une trentaine de mesures.

Quatre axes
1. Vaste campagne de sensibilisation du public : campagne de communication à la télévision en français et en anglais, dépliants
2. Une ligne d'écoute "Aide Abus Aînés", gratuite, 365 jours par an, de 8H à 20H, tenue par des professionnels du travail social avec une centralisation à Montréal et des suivis régionaux de dossiers.
En un an, on constate 4 000 appels. Les personnes âgées appellent mais aussi leurs proches, comme les professionnels qui cherchent un soutien.
3. Création de coordinations régionaux : 1 par région, et des spécialistes/ populations spécifiques (communautés culturelles)
4.Création d'une chaire de recherche dont Mme Beaulieu est responsable : études, analyses, modifier des pratiques

Voir le site Internet gouvernemental "maltraitanceaines.gouv.qc.ca" 
 

Voir Marie Beaulieu en images au colloque du Droit de Vieillir.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

brigitte03

07/02/2012 08:02

maltraitance en institution


Les personnes âgées sont vulnérables et fragiles; Avant dans le passé, c’était une chose cachée, presque un tabou, mais de plus en plus la maltraitance est un sujet qui préoccupe. En institution, toute personne, surtout je dirais plus en étant en maison de retraite, a droit au respect de sa dignité, de son intégrité du respect de sa vie privée, de son intimité et de sa sécurité. Des luttes contre la maltraitance sont apparues, des campagnes apparaissent, des études sont faites pour mieux cerner la maltraitance. Dans les services de gérontologie, on en parle et il existe toute sorte de maltraitances, de la malnutrition, refus d’aide aux repas, refus de soins d’hygiène, contention diverses etc… la liste est longue !!!! Des informations au public sont mises en place, sujets de sensibilité dans le but de prévenir. Continuons pour que la maltraitance diminue....... Brigitte,auteur du guide gratuit"quel avenir pour vos aînés?" Informations sur: http://personnesagees.membractif.com




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -