Agevillage
  >   Actualités  >     >   L'écrit d'alerte. Manifeste...

L'écrit d'alerte. Manifeste pour une nouvelle politique sociale par Patrick Kanner, président de l'UNCCAS.


Partager :

Ecrit d'alerteLe président du conseil général du Nord, le maire adjoint de Lille, président de l’UNCCAS (Union national des centres communaux d’action sociale) est en colère. Par cet essai, il alerte les pouvoirs publics, les citoyens, sur l'urgence à agir pour les plus fragilisés et accepter que l'assistance est une action socialement positive.

Issu de l’immigration, pur produit de l’école publique, il a gravi les échelons au sein des services sociaux et constaté les dégradations ces dernières années, malgré la mobilisation des collectivités locales, notamment dans sa région du Nord de la France.

Pour Patrick Kanner, les politiques sociales sont mises à mal par les choix politiques.
Elles deviennent des outils de stigmatisation, de rejet au lieu de « jouer la solidarité ». L’assistance devient tabou. Or pour Patrick Kanner, l’assistance est partie intégrante du vivre ensemble.
Face à l’asphyxie des finances des départements (APA, RSA, PCH, aides sociales), face à la crise du logement social, aux tensions économiques, aux destructions d’emplois, ceux sont les plus fragiles qui sont les plus frappés.
13% de la population, plus de 8 millions de français de tous âges (le minimum vieillesse reste à 742 euros par mois quand le seuil de pauvreté est fixé à 954 euros en Europe), doivent arbitrer dans leurs dépenses, renoncer à un logement décent, à des soins, voire à manger (Les Restos du cœur ont annoncé manquer de 5 millions d’euros en 2011, pointe Patrick Kanner).
Les politiques publiques de sortie de crise doivent être repensée, revisitées, re-dynamisées, réévaluées. Les indicateurs qualité doivent être constamment discutés pour que chaque euro public soit dépensé à bon escient.

Patrick Kanner souhaite un nouvel élan des politiques publiques d’Eta
t et des collectivités locales, sur le logement, la culture, l’éducation (24% des français sont de « mauvais lecteurs »), les soins, les politiques vieillesse (5 e risque).

Il veut que cesse la RGPP : « Régression gravissime de la puissance publique ».
Il liste de nombreuses initiatives « simples, humbles et efficaces » menés par les acteurs locaux : publics, associatifs.
Sans citer les futurs indicateurs de performance, ni les moyens de financer cette politique, il espère un sursaut d’indignation, de résistance pour que tous les français, quel que soit leur origine, leur âge, leur handicap, soient considérés et se considèrent comme des citoyens à part entière.

L'écrit d'alerte - Manifeste pour une nouvelle politique sociale [Broché]
Patrick KANNER (Auteur)
Prix conseillé : EUR 30,00
Broché: 128 pages
Editeur : Territorial (1 mars 2012) Essais pour anticiper les évolutions
Pour commander en ligne


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -