Agevillage
  >   Actualités  >     >   Personnes âgées : la sécuri...

Personnes âgées : la sécurité des habitations réduit-elle leur liberté de circuler ?

Une orthophoniste s'interroge


Partager :

Grilles, codes : la sécurisation des immeubles devient ingérable pour une personne âgée estime Françoise Rouillon, orthophoniste, qui estime que la sécurité a un impact sur la liberté de circulation des personnes âgées.

"J’aimerais revenir sur un sujet qui me tient à cœur : celui des conséquences que peuvent entraîner les décisions sécuritaires de plus en plus répandues et incontournables sur les personnes handicapées et/ou fragiles.
 
Pour illustrer mon propos, je vais vous conter l’histoire d’un immeuble construit dans les années 1975, à l’heure où la phobie sécuritaire ne nous avait pas encore gagnés.
 
Sur un terrain approximativement carré situé
à un carrefour, avec un accès sur deux rues perpendiculaires, on a construit un immeuble d’habitation. Pour ceux qui, comme moi, avaient connu l’usine antérieure, cette nouvelle construction apportait une transformation de la rue.
 
En retrait de quelques mètres, elle permettait la plantation d’une pelouse, de quelques fleurs et arbustes. Deux portes, munies d'interphones accédant aux appartements, menaient au hall d'entrée. Celui-ci était ouvert et transparent, reliant par la vue les deux rues perpendiculaires. On ne ressentait plus le goulot d’étranglement au carrefour et l’étouffement dans une rue étroite.

La suite…


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -