Agevillage

Jean-Marc Borello du Groupe SOS veut réinventer la maison de retraite

Redonner la parole aux résidents et imaginer de véritables lieux de vie


Partager :

Jean-Marc BorelloJean-Marc Borello est un patron pas comme les autres. Ancien éducateur spécialisé ayant accompagné des adolescents en difficultés, puis dirigé l'entreprise de Régine (boites de nuit), il a même eu uen expérience en cabinet ministériel sur les questions d'insertion. Il est à la tête d'un groupe qui allie intérêt général, efficacité et rentabilité.

Sa personnalité, son franc parlé, sa tenacité, l'ont toujours porté. "Personne n'est jamais au bout de son histoire" estime cet humaniste, séducteur, grand fumeur, à l'allure décontractée.
Il sait attirer et s'entourer des meilleurs (financiers, médecins, gestionnaires, communiquants...) pour proposer des services exigeants, de qualité, rentable dans le sens de l'interêt général.

En 28 ans, son groupe SOS est devenu une référence avec plus de 10 000 salariés et 560 millions d'euros de budget, offrant des services variés dans les secteurs de l'éducation, la santé, le logement, l'emploi...

Après avoir relevé les défis des soins d'excellence pour tous, lutter contre les exclusions (logement et hébergement des plus démunis, accompagnement de personnes en situation de handicap, atteintes du VIH ou souffrant d'addictions), garantir les mêmes chances à chaque enfant, favoriser l'accès aux savoirs et savoir-faire, insérer par l'activité économique, délivrer des conseils et services en développement durable, promouvoir nos valeurs à travers nos médias et développer une autre idée de la finance, le groupe SOS relève aujourd'hui le défi du grand âge.

Son expérience auprès des jeunes, des malades du sida, des personnes en situation d'exlusion sociale l'amène à proposer des solutions alternatives, innovantes aux pouvoirs publics : appartements thérapeutiques, services à domicile pour situations complexes, maisons-relais ou pensions de familles avec Xavier Emmanuelli. Depuis 10 ans, le groupe SOS réfléchit aux solutions pour le grand âge. Il s'est rapproché d'acteurs associatif des maisons de retraite (Alpha Santé et Hospitalor) et gère maintenant une cinquantaine d'EHPAD : établissement pour personnes âgées dépendantes, à tarifs abordables et prestations de qualité (restauration, animations sociales, activités physiques adaptées...). Il réfléchit en filière sur un territoire donné : pour accompagner à domicile et proposer des solutions jusqu'à l'établissement médicalisé, avec des équipes pluridisciplinaires qui travaillent ensemble.

Jean-Marc Borello se dit choqué par le peu de cas que l'on fait à la parole des vielles personnes, qui entrent en établissement, souvent sans donne rleur accord. Il apprécie peu la logique hygiéniste qui sclérose et aseptise jusque les relations. Dans ses logements pour jeunes difficiles, la question des système anti-fugue a été dépassée, pourquoi ne le serait-elle pas pour les personnes malades, désorientées ?

Avec son œil neuf en gérontologie, son énergie, son engagement, il veut faire évoluer les filières de service et les maisons de retraite en véritables lieux de vie, accessibles, de qualité, où les personnes déploient leurs projets.
Une nouvelle ambition pour ce groupe à vocation solidaire.  

 Interview de Jean-Marc Borello

 En savoir plus sur le groupe SOS : et le livre "SOS contre toutes attente" entretien avec Jean-Marc Borello aux éditions Rue de l'Echiquier.


 


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Fleur 29

21/06/2012 06:06

Enfin!!!


Très bonne analyse que nous faisons chaque jour, nous les soignants...les formations tendent vers là mais le quotidien des personnes âgées ne bougent pas d'un iota dans les institutions!Alors, oui, bravo M.Borello!Faites bouger ce quotidien des personnes âgées et de leurs "lieux de vie" qui bientôt sera le nôtre...Donnons à nos Anciens, l'envie de poursuivre encore un petit bout de chemin, autrement...



janny

19/06/2012 09:06

BRAVO!


Mon coeur hollandais/français a fait un bond de joie et d'espoir avec cette explication de M. BORELLO. Depuis mon arrivée en France en 1995 j'ai dû voir des situations parfois honteuses autour de la situation de la personne âgée en France en tout mon temps de formatrice j'ai tenté d'introduire l'expérience et les idées d'ailleurs concernant le vieillissement heureux et positif à travers mes cours. Ce projet et ses idées développées ont tout mon soutien et je ne souhaite qu'une chose: que chaque citoyen français pourrait en profiter au plus rapidement possible...




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -