Agevillage

La Force d'une Conviction : les associations Arefo-Arpad défendent leur vision de l'offre d'hébergement pour personnes âgées

De l'utopie à la réalité et la lucidité


Partager :

La force d'une convictionL'association AREFO-ARPAD est née en 1966 avec pour objectif de proposer des hébergements de qualité et abordables aux personnes âgées. L'Arefo gère des logements-foyer et résidence services, l'Arpad des établissements pour personnes âgées dépendantes.

Son projet associatif centré sur la personne accueillie, la qualité de vie (du résident et des professionnels), la citoyenneté et la longévité symbolisé par son logo et le ginkgo biloba : l'arbre le plus ancien du monde.

Elle met en scène les talents de ses résidents, par différents ouvrages comme "La traversée d'un siècle" et "La Passion des métiers", récompensé de nombreuses fois.

Accompagnée à nouveau par la journaliste Geneviève Charbonneau, qui a compulsé pendant près de 3 ans, toutes les archives, les rapports d'Assemblées générales, les association Arefo-Arpad édite un imposant ouvrage de plus de 500 pages, retraçant son histoire et surtout "la force d'une conviction".

Au fil des pages on retrouve Henri Naudet ancien directeur de logement-foyer qui pilote maintenant la Fondation Maison des Champs (page 11), le bonhomme Géronte, l'ancêtre d'Aggir (page 74).

Au sommaire
Messages des président, directeur général Alain Lecerf

Partie 1 : Les fondations de l'Arefo et de l'Arpad
1966 : la crétaion de l'Arefo, la mère
1984 : crétaion de l'Arpad, la fille

Partie 2  : Incarner le projet de vie
Les résidents, sui sont-ils ? Des générations qui se succèdents à l'Arefo, l'Arpad. des retraités qui vieillissent
Le combat de l'Arefo pour le maintien à domicile
L'Arpad, concilier perte d'autonomie et domicile personnel
Les combats à venir : Les risque du secteur associatif face à "la vision capitaliste de la dépendance"

Partie 3. Une croissance par étapes

L'Arefo  un développement en trois  phases (exploratoire, construction, expansion en berne)
L'Arpad : une croissance lente mais régulière (fil de l'équilibre financier soutenu par l'Arefo)
Le développement commun de l'Arefo et de l'Arpad

Partie 4. Une gouvernance au service du projet de vie
Faire vivre et partager les valeurs associatives
1966-1991 : l'ère Laure Eteneau ou la naissance d'une utopie
Fin 1991- 2002 : l'ère de Jean-Pierre Leroy, ou le rêve confronté à la réalité
Fin 2002-2009 : L'ère Gilbert Diépois ou l'apprentissage de la lucidité
Depuis juillet 2009 : l'ère Jean-Louis Stevens ou la voie d redéploiment

Dernière partie : Droit d'inventaire pour aller vers l'avenir

Les collaborateurs de l'Arfo et l'aRpad au fil de l'histoire

Pour commander La Force d'une conviction

En savoir plus : www.arefo.com


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Sirius341

13/06/2015 00:06

UNE BELLE SURPRISE !!


Je suis depuis quelques temps [2ans] Résident dans une AREFO en région parisienne;j'ai 70 ans et mes excentricités passées, par l'insistance de mes trois filles, je devais retrouver la sénérité d'une vieillesse apaisée. Bien reçu par le Directeur local et présenté au Personnel de la résidence [environs 70 studios très souvent rénovés (encore que..)- et une restauration, bien équilibré,le midi en semaine. Malgré des propositions de loisirs, L'ambiance de fond est un peu tristounet !! Mais l'âge moyen des pensionnaires est plutôt tristounet (moyenne d'âge entre 70 et 93 ans..
Chacune et chacun se trouve fort bien dans son refuge à faire le ménage, se préparer pour le déjeuner,consulter les activités du jours ou de la semaine, puis après le déjeuner, aller faire une petite sieste ou regarder la Télévision chez eux (il y a pourtant un poste Grand Format dans le Grand Salon !!Peut-être manque-t-il un accessoire pour faire la projection d'un film Culte ou Documentaire sur la Télé un après-midi de la semaine, ou pendant le week-end [les Samedis et Dimanches sont tellement déserts..]. Ceci étant dit: le site est très agréable dans les allées feuillues et un intérieur très bien fleuri; deux assenceurs, qui vont de bas en haut,très bien prisés des personnes invalidantes. Les relations avec le personnel sont de bienveillance et réellement compétents en ménage, restauration et attentions.Le Directeur est "en dents de scie" mais respecté par toutes et tous. Enfin: Des petites frayeurs (de nuit plutôt), des imaginations très colportées et mettant, pendant quelques jours puis le calme (le silence!)revient balancer le rytme des journées... < Merci Monsieur le Directeur parfois amical mais veillant à TOUT !!> Ainsi va la Vie (peut-être la 2e avant la, etc...
Note de Fin: Il est vraiment dommage que l'Information ne soit pas plus dirigée vers le Monde des "Futurs Retraités en général" qui, sans se confier à leurs proches ou Amis, envisagent avec inquiétude leur 2e Vie, avant la 3e,la quatrième,Etc... Merci AREFO & APARD: Vous entretenez et embelisez le DEVENIR de vos Pensionnaires !!! B.R (par correction envers les catégories de Personnels et de Résidents..BRAVO!!...
[bon pour diffusion et j'en serais!)




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -