Agevillage
  >   Actualités  >     >   Le gouvernement débloque 10...

Le gouvernement débloque 100 millions de crédits gelés pour les personnes âgées


Partager :

Les ministres chargées des personnes âgées et handicapées : mesdames DELAUNAY et CARLOTTI ont participé mardi 10 juillet au Conseil de la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie - Caisse créée à l'occasion du jour férié).
Pour répondre aux besoins dans l'aide aux personnes âgées, Michèle Delaunay a annoncé la délégation immédiate, d’une autorisation de conventionnement de 50 millions d’euros pour la médicalisation de ces établissements d'accueil pour personnes âgées.
Les agences régionales de santé(ARS)  pourront engager ces crédits dès cet été a précisé la ministre, sachant que les crédits seraient disponibles à compter du 1er janvier prochain.

La ministre a rappelé sa volonté d’une réforme de l’aide à l’autonomie et son souhait que tous les crédits du médico-social restent dans le secteur. 

Madame Carlotti a annoncé un financement d’investissement supplémentaire de 50 millions d’euros pour répondre aux besoins réels et urgents d’adaptation et de modernisation des établissements médico-sociaux pour personnes âgées et handicapées.
Cette somme se répartira en 35 millions pour le secteur du grand âge et 15 millions pour le secteur du handicap.

Il s'agit d'un prélèvement sur les réserves de la CNSA qui portera à 120 millions d’euros le plan d’aide à l’investissement 2012 (PAI) fixé à 70 millions d’euros par le Conseil du 17 avril dernier.
Les 47,8 millions d’euros votés au projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2012 restent mis en réserve.

De son côté le GR 31 qui regroupe les organisations de personnes âgées, personnes handicapées,  familles, professionnels et salariés a demandé que 600 millions €, gelés et bloqués dans les budgets de la CNSA, soient utilisés immédiatement pour créer 20 000 emplois dans les établissements et les services à domicile.
Selon ces professionnels, l'Etat continue de refuser le déblocage de ces crédits.

Les membres du GR 31 ont aussi réaffirmé leur volonté que soit créé un véritable droit universel à compensation de la perte d’autonomie, sans barrière d’âge. Ils ont informé les ministres du vœu déjà formulé en avril dernier que « le Parlement, lors de l’examen des prochaines lois de finances, maintienne l’ensemble des crédits non consommés en 2011 dans le budget de la CNSA (...) et qu’ils ne servent pas à construire les objectifs globaux de dépenses des années à venir ». Ils l’ont complété plus tard en proposant que les crédits non délégués et gelés soient alloués au fonctionnement des structures existantes pour répondre aux besoins.

Les fédérations gestionnaires d’établissements et de services ont insisté sur la nécessité de consacrer des moyens à la création d’emplois pour mieux accompagner les personnes âgées et les personnes handicapées et garantir ainsi leur bientraitance. Elles ont également fait part de leur souhait d’être concertées par l’État lorsque la réflexion sur la restructuration du secteur de l’aide à domicile sera conduite.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

MORGANE DU LAC

17/07/2012 15:07

LE CHANGEMENT??????


Désolée de tempérer l'optimisme ambiant!!! nous sommes nombreux à avoir reçu en EHPAD nos dotations de soins 2012, encore amputés au nom de la convergence tarifaire, que nous pension supprimée?? nous sommes nombrexu à attendre depuis longtemps ( depuis le 1/01/2009 en ce qui nous concerne) la validation de la coupe PATHOS afin de renouveler enfin notre convention tripartite.. RIEN DE TOUT CELA!!!! au lieu de cela , pour nous, 13000€ de moins qu'en 2009... prévenez les ARS : visiblement, pour eux, le changement c'est pas maintenant!!!!!!




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -