Agevillage

Personnes âgées : la tutelle ne s'impose pas toujours

"Dans cinq à dix pour cent des cas, la mesure de protection n'est pas utile"


Partager :

La maladie d'Alzheimer, une perte des facultés de jugement, une situation de fragilité... sont à l'origine de très nombreuses demandes de protection juridique. Un juge des tutelles, Emille Pecqueur, en poste au tribunal d'Arras, explique qu'une mesure de tutelle ne s'impose pas toujours.
L'entretien est consultable en ligne sur le site JD consultant.


Question. Vous arrive-t-il souvent de ne pas donner suite à une demande de mise sous tutelle émanant des proches ? Pour quelles raisons ?

Souvent, non, mais cela m'arrive… Je dirais dans 5 à 10% des cas. Il faut faire attention à une chose : le fait qu'une personne ait une altération de ses facultés ne nécessite pas forcément la mise en place d'une mesure de protection juridique. Parfois la mesure va engendrer des contraintes supplémentaires inutiles, notamment si les dispositions déjà mises en place (procuration sur le compte…) fonctionnent bien.
Je constate que la question de la mise sous tutelle se pose souvent pour les personnes âgées lors de leur entrée en maison de retraite alors qu'elle n'a plus vraiment lieu d'être, les risques d'abus étant limités. En effet, c'est souvent à leur domicile que les personnes âgées ont besoin d'être protégées, contre des vendeurs peu scrupuleux par exemple…

J'ai également pu observer, dans ma pratique, des comportements très protecteurs de la part des enfants, qui veulent prendre des décisions à la place de leurs parents sur des questions qui relèvent de leur liberté. Peut-être cela participe-t-il de la mauvaise réputation du juge des tutelles : il est là pour protéger la personne, pas pour assouvir les désirs du reste de la famille !

Interview réalisé par Mme Puillandre, chargée de mission au Cleirppa (centre d'études et de conseil en gérontologie sociale).


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -