Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : vieux = gaga

Edito : vieux = gaga


Partager :

"Gagatorium" : quel titre, quel pavé dans la mare !

Christie Ravenne, ancienne journaliste, parle, raconte, explique. Elle dénonce quatre ans d'abus (facturations, usages, défaut de bientraitance) dans sa résidence avec services sur Brest. Et aussi le silence des autorités locales.

Notre rédaction a profité du Salon des seniors pour interroger les professionnels du secteur de la Résidence Services pour Seniors : le mot clé "analyser les devis". Ne pas se précipiter pas, prendre le temps de comparer, de demander des avis éclairés. Et louer plutôt que de devenir propriétaire.

"Gaga" : ces syllabes sonnent comme une claque. Comment regarde-t-on les personnes qui avancent en âge ?
A près de 80 ans, Christie Ravenne était visiblement considérée comme "Gaga" : limitée, fragilisée, idiote, vulnérable...

Est-ce la cas pour la majorité des vieilles personnes ?
Le neuropsychologue Stéphan Adam de Liège raconte une étude réalisée auprès des très jeunes enfants en maternelle. Si une institutrice jeune leur désigne un objet qu'ils ne connaissent pas (comme une agrafeuse) en le nommant "Glubulu" par exemple, les élèves acquiescent et le nomme ainsi. En revanche, si l'institutrice est plus âgée (avec des cheveux blancs), alors les élèves doutent de sa parole. En maternelle...
Mais rassurez-vous, quand ces jeunes élèves rencontrent régulièrement de vieilles personnes, cet a-priori d'incompétence tombe.

Cette étude, parmi d'autres, démontre l'image dégradée de l'avancée en âge dans nos sociétés. Les médias, les familles, les vieux eux-mêmes véhiculent des stéréotypes négatifs, péjoratifs sur le vieillissement.
La "petite" dame, le "petit" vieux passent dans le langage courant. Comme "Alzheimer" à la moindre perte de mémoire.

Ce livre "Gagatorium" nous lance un appel. Écoutons le.
Défendre l'image, les droits des plus fragiles, des plus faibles, n'est-ce pas le gage de bonne santé d'une civilisation ?
Il faut une prise de conscience de l'image dégradée de la vieillesse pour changer notre regard sur elle.

Il faut admettre le manque de moyens pour contrôler les services (7 départements sur 10 n'ont pas de "personne qualifiée"), mais aussi pour compenser les handicaps (la ministre Michèle Delaunay a admis devant 800 professionnels ce mardi 9 avril, qu'il manquait du personnel à domicile et en EHPAD : établissements pour personnes âgées dépendantes).

Merci Christie Ravenne d'avoir osé écrire ce livre, qui sera, je l'espère, salutaire.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

antilope

18/04/2013 16:04

Gaga


Si Madame DELAUNAY reconnait le manque de personnel en ehpad comme a domicile ,que prévoit-elle pour palier à ces insuffisances?



Annie de Vivie

16/04/2013 09:04

Résidence services n'est pas EHPAD


Si mon édito a laissé entendre que Résidence Services = EHPAD j'en suis désolée. Nous n'avons pas de rubrique spécifique "résidence service" et annonçons toutes les actualités concernant l'hébergement collectif sous le tire global "Maison de retraite" ou "Etablissements". Nous avons justement précisé la différence entre résidence services et EHPAD, dans la présentation de l'ouvrage. Sur Agevillage nous avons aussi décidé de consacrer notre "dossier de la semaine" aux résidences services. Quant au Syndicat des Résidences Services (SNRA), sur www.agevillagepro.com , il précise bien qu'il ne veut pas d'amalgames entre cette offre d'hébergement et les EHPAD. Merci pour ta vigilance. Annie de Vivie



Renaud

15/04/2013 19:04

Annie, les EHPAD ne te disent pas merci !


Chère Annie, alors que Christie Ravenne tire à boulets rouges sur "sa" RÉSIDENCE SERVICES, en écrivant même que "si elle avait été en maison médicalisée au moins il y aurait eu des contrôles", c'est dans la rubrique "maisons de retraite" que tu annonces son livre. Que la presse généraliste fasse l'amalgame (c'était le cas du Parisien Aujourd'hui en France il y a quelques jours), passe encore; mais que le premier site senior grand public en remette une couche, NON. Surtout lorsque sa une arbore en même temps un dossier sur les résidences services. Que va comprendre le lecteur pressé ? Qu'encore une fois il y a maltraitance en EHPAD, et que la résidence services c'est bien autre chose... Je te connais suffisamment pour savoir qu’il n'y a là qu'un malencontreux hasard, et tu me connais suffisamment pour savoir que je n'ai pas le moindre doute sur l'indépendance qui caractérise notre cher Agevillage. Mais un petit mot la semaine prochaine pour préciser que le "gagtorium", ce n'est pas un EHPAD, ça serait sympa pour tous ceux qui ont bien du mal à convaincre le personnel que "si, çà vaut la peine de faire du boulot de qualité, même si ce n'est pas ce qu'on voit le plus dans les journaux..."; Bien amicalement, Renaud Marin la Meslée




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -