Agevillage
  >   Actualités  >     >   Les sectes ciblent le grand...

Les sectes ciblent le grand âge


Partager :

Dans un rapport remis le jeudi 25 avril au Premier Ministre, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, s'inquiète de ce que les personnes très agées, seraient particulièrement fragilisées et mal outillées pour résister aux approches des sectes. Surtout lorsque celles ci sont réalisées juste après la mort du conjoint. Seuls, parfois dans la confusion, les octogénaires seraient démarchés à domicile, souvent même via Internet.

Le rapport présente par exemple la situation d'"une dame de 95 ans, qui ayant déjà eu un peu de mal avec les nouveaux francs, n'est pas armée face aux arnaques qui jouent sur la confusion entre euros et francs".

Le rapport évoque aussi diverses formes de maltraitances : physiques, psychologiques, sexuelles, les atteintes à la santé, ou encore les malversations financières (captations d'héritages, donations, ventes ou achats de biens imposés...

Pour Bernard Ennuyer, sociologue, entendu dans le cadre du rapport, il est essentiel de ne pas amalgamer les maltraitances financières ou de soins avec les dérives sectaires. Il ne me semble pas que les personnes même "très âgées" soient une cible privilégiée. Et Bernard Ennuyer va même plus loin, je refuse énergiquement, encore une fois, ce principe de précaution abusif qui ne sait parler des vieux que comme des personnes à risque.

Pour lire le rapport de la Miviludes


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Lemulet94

14/05/2013 22:05

Cultiver la peur


Il y a bien longtemps que ceux que l'on nomme "les sectes" ont été devancés par la psychiatrie, les impots et le plus souvent la famille. Il y a quelques cas effectivement de personnes agées (ou pas) escroquées par des "sectes", des thérapeutes, des gourous ou autres termes brandis comme des gousses d'ails devant un vampire. Observez bien que ceux qui argumentent dans ce sens ont des intérêts dans la médecine (voir le président de la dernière commission sénatoriale Mr Milon), la Miviludes qui a vu son président avancé des chiffres totalement infirmés par une commission qui ne pouvait pas être de parti pris (voir le commentaire et le lien de yiella). Au bout du compte ce que veulent ces gens c'est que l'argent enrichisse les labo pharmaceutiques dans lesquels ils ont des actions et que leurs monopoles soient préservés comme médecin ou pharmacien ou psy. Regardez plutot combien d'argent est captée par les instituts psy en mettant des personnes agées sous tutelle. Sans électro-choc vous allez avoir les cheveux qui se dressent sur vos têtes.voir : http://www.ccdh.fr/



Victor

08/05/2013 23:05

il y a des extrémistes, et des profiteurs qui abusent de la crédulité des autres


Bien sûr, dans les sectes il y a des extrémistes, et des profiteurs qui abusent de la crédulité des autres, et comme partout ailleur, ce sont eux qui causent les problèmes. Mais il n'en existe certainement pas plus que dans n'importe quel autre domaine d'activités humaines et ceux qui existent peuvent très bien être règlés au moyen des lois en vigueur sans avoir besoin de réinventer l'eau chaude. Malheureusement, les gens bornés de mouvance anti-sectes ne peuvent pas concevoir des concepts tels que liberté de pensée et croyance ou simplement libre choix. Pour eux, tous ceux qui ne pensent pas comme eux sont faibles et ont besoin d'être protégés. Alors bien entendu il n'y a pas de dialogue possible en dépit des millions que le gouvernement injecte dans ces entités et le problème ne se résout pas.



yiella

03/05/2013 15:05

N'ayons pas la faiblesse de croire que la Miviludes oeuvre pour le bien des séniors


N'ayons pas la faiblesse de croire que la Miviludes oeuvre avec dévouement pour le bien des séniors (ou des enfants ou de toute autre catégorie de l’humanité). Il est vrai que ses nombreux rapports et guides publiés chaque années essaient de nous faire croire que la France est envahie de "sectes" et que aucun domaine de la société n'échappe aux dérives sectaires et méfaits des gourous prédateurs et autres arnaques. Puisque la Miviludes est si prompt à parler d'arnaque, il est bon de noter que aucune étude ni aucun chiffre vérifié ne viennent supporter ses affirmations. Des chiffres, oui, elle en balance, mais basés sur rien d'autre que l'imagination délirente de ses servants. Un parfait exemple en est les affirmations de l'ancien président de la MIVILUDES qui estimait entre 60 000 et 80 000 le nombre d'enfants victimes de dérives sectaires! Mais lorsque l'inspecteur général de l'administration de l’Education Nationale lors de l’enquête parlementaire de 2006 sur le thème "Sectes et enfance" (présidée par Georges Fenech) a demandé aux inspecteurs d’académies quels étaient parmi ces enfants en danger, ceux qui l’étaient à cause de mouvements sectaires, ils ont répondu qu’il y en avait 8 [sur les 19 000 signalements auprès des parquets comme l'a commenté Georges Fenech lui-même]. Donc, non! La Miviludes n'oeuvre pas pour le bien des gens. Pour justifier son existence, elle sème la peur et cultive la phobie des "sectes". Il est vrai, des "sectes", il y en a autant qu'il y a de points de vue partagés et que aussi longtemps qu'on permettra aux gens à avoir leurs propres idées, il y aura des sectes. Et bien sûr, c'est cela que les despotes de la Miviludes et ses supporters combattent. Ce qu'ils cherchent, c'est la pensée unique dictée par leurs bons soins ou ceux de leurs maîtres. Et pour arriver à ses fins, elle s'érige en police de la pensée. http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/07/09/2544817_une-miviludes-financee-avec-l-argent-de-nos-impots-largement-discreditee.html  Et tout cela, financé avec l'argent de nos impôts! De quoi nous dégoûter de supporter un tel système.



Estelle

30/04/2013 11:04

Escrocs


La Mivuludes cherche à trouver une légitimité d'existence en désignant n'importe quels escrocs comme une secte ! Si ça, ce ne sont pas des escrocs !!



cesarine

30/04/2013 01:04

il n\'y a pas que les sectes...


De nombreuses associations caritatives ou de santé font souvent pression sur les personnes âgées pour qu'elles fassent une donation ou un legs en leur faveur. Cette attitude ne vaut pas mieux que les sectes. Le sociologue a tort : les "âgés" sont effectivement à risques :ventes forcées, manipulations psychologiques ou religieuses...




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -